Espalion : le bon goût d’antan avec les madeleines de Célestine

  • Avec les "madeleines de Célestine", Céline Soulignac contribue à la vitalité du marché.
    Avec les "madeleines de Célestine", Céline Soulignac contribue à la vitalité du marché. Repro CP
Publié le

Dans la cité des peintres le marché du vendredi est riche en goûts et en couleurs et pour les goûts c’est aux "Madeleines de Célestine" que s’adresse aujourd’hui notre coup de projecteur.

Sur la place du Marché, à l’angle de la rue Droite et de la rue Denayrouze, on peut déguster de délicieuses madeleines artisanales confectionnées par Céline Soulignac. Natures ou délicatement parfumées au citron, fleur d’oranger, vanille, miel ou chocolat il y en a pour tous les goûts.

Vêtue d’un superbe tablier de cuisine à carreaux, Céline propose sur son étal ses gâteaux qu’elle a fabriqués dans son laboratoire de Campuac dans le pur respect des recettes d’antan. Et c’est justement le bon goût des temps d’avant que cette commerçante veut faire retrouver à ses clients en mêlant le savoir-faire de sa grand-mère et l’utilisation des produits locaux. Farine de Coudoustrine, œufs de Saint-Félix-de-Lunel et beurre frais en quantité donnent aux madeleines de Célestine un moelleux et un fondant irrésistibles capables de charmer les papilles gustatives de tous. Aux antipodes des méthodes de fabrication industrielles, les madeleines de Célestine sont fabriquées à la main, moulées à la cuillère et cuites par petites fournées dans un four familial.

C’est très long à faire mais la qualité est là. "Le bien manger local c’est dans mon ADN et les madeleines c’est un souvenir d’enfance que je veux raviver et faire partager. Ce qui fait chaud au cœur c’est le retour des gens sur ce marché que j’adore" assure Céline Soulignac tout en servant ses clients.

Les "pascades de Rosalie"

Mais ce n’est pas qu’avec les madeleines que Céline renoue avec les recettes d’antan et célèbre l’authentique puisqu’elle a fait des "pascades de Rosalie" un autre de ses best-sellers. Une préparation jadis ancrée dans la cuisine aveyronnaise et également issue d’un carnet de recettes d’une autre grand-mère. Des pascades fabriquées avec d’excellents produits locaux qu’elle propose en période estivale sur les marchés de pays et qui permettent de retrouver le bon goût d’une cuisine un peu trop oubliée et bien éloignée de celle des fast-foods.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

330 €

Au centre ville d'Espalion, appartement de type 2 composé d'un séjour, d'un[...]

65000 €

Dans résidence récente jouissant de très bonnes prestations (piscine, accès[...]

74900 €

Appartement de Type 3, d'une surface de 77 m2 environ, actuellement agencé [...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?