Rodez : le coup de main du Rotary à l’économie locale

  • Pascal Mouysset reçoit son chèque d’encouragement de la part du Rotary.
    Pascal Mouysset reçoit son chèque d’encouragement de la part du Rotary. Centre Presse - Salima Ouirni
Publié le

Si le club de service œuvre dans le social, le local et à l’international, il n’en oublie pas l’action professionnelle. C’est dans ce cadre que Fabriculture et So Douzz, deux jeunes entreprises ont bénéficié de l’aide du club ruthénois.

Qu’y a-t-il en commun entre Fabriculture installée à Moyrazes et So Douzz, à Laissac ? Ce sont deux jeunes entreprises installées en milieu rural.

C’est principalement cette raison qui a conduit le Rotary Club de Rodez à les encourager. Malgré le confinement, mardi, les membres du Rotary se sont déplacés pour une remise de chèque. Sébastien Terral, créateur de So Douzz et Pascal Mouysset fondateur de Fabriculture ont également fait le déplacement pour recevoir les encouragements du club de service ruthénois.

Le Rotary club qui agit à la fois, dans le domaine de la prévention, de l’international, auprès des jeunes… mène aussi des actions pour soutenir les professionnels. C’est dans ce cadre que Guy Cayssials a parrainé Fabri culture et que Claude Trullen a accompagné So Douzz.

Deux success story

Le caviste ruthénois a défendu le dossier de Fabriculture auprès des commissions du Rotary. "C’est une jeune entreprise, qui a des perspectives de progression importantes. Elle est aussi créatrice d’emplois et fait vivre nos territoires", souligne Guy Cayssial.

Pascal Mouysset confirme. "Nous étions quatre salariés. Nous sommes 17, en comptant les CDD et les intérimaires, tout cela en une année." Le confinement et l’appétence des particuliers pour le jardinage ne sont pas étrangers à cette heureuse progression.

Même success story du côté de So Douzz. Agé de 25 ans, Sébastien Terral a lancé son entreprise quasiment à la sortie de l’école (EGC à Rodez).

"So Douzz s’intéresse au web marketing. Elle aide les entreprises qui cherchent à développer leurs ventes et leur chiffre d’affaires", explique le jeune entrepreneur. Là aussi, son parrain Claude Trullen a insisté, à son tour sur "la marge de progression et un chiffre d’affaires de 90 000 € appelé à se développer".

Depuis Laissac où Sébastien Terral compte lancer un espace de coworking, il continuera ses missions auprès des entreprises. "Il y a aussi beaucoup de demandes pour les formations en ligne. Mais nous ne pouvons pas tout faire", regrette le jeune entrepreneur. Il laisse de la place à ceux qui souhaitent faire de la création de sites. Un phénomène accentué par la pandémie.

Ces deux dossiers récompensés par le Rotary ruthénois seront présentés pour une aide supplémentaire, s’ils sont retenus.

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

400 €

A louer secteur Bourran T1 Bis de 35m2. Il se compose d'une entrée, un séjo[...]

363 €

Dans le quartier dynamique de BOURRAN venez découvrir cet appartement T1 Bi[...]

70 €

SECTEUR FRANCOIS FABIE : Centre ville de RODEZ. Garage fermé au sein d'une [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?