Des applications pour mieux gérer sa santé mentale

  • En période de pandémie, les solutions digitales apparaissent comme un moyen idéal et pratique pour tenter de retrouver un peu de paix intérieure.
    En période de pandémie, les solutions digitales apparaissent comme un moyen idéal et pratique pour tenter de retrouver un peu de paix intérieure. Jacob Lund / Shuttertock
Publié le

(ETX Studio) - Face à la détresse psychologique, les applications de santé et de bien-être rencontrent depuis un an un franc succès à travers le monde. Ce phénomène se traduit notamment en France avec une augmentation des recherches de psychologues sur Doctolib. Aux États-Unis, le marché de la santé numérique atteint les 1,8 milliard d'investissements en 2020. 

La santé mentale virtuelle est un marché florissant. D'après la Haute Autorité de Santé, il existerait plus de 100.000 applications en lien avec la santé. Les promesses y sont vastes. Certaines proposent de retrouver la forme, de mieux dormir, de méditer. D'autres mettent en relation des patients avec des thérapeutes.  

Prendre rendez-vous avec son praticien via une application 

Les habitudes se sont donc adaptées en période de distanciation sociale et entre vagues de confinement plus ou moins strictes. Entre octobre 2020 et janvier 2021, sur la plateforme Doctolib, le nombre de recherches de psychologues a bondi de 27% et celui de psychiatres de 10%. Cette tendance s'ancre dans le temps et la plateforme révèle que 75% des psychologues ont vu de leur charge de travail augmenter ces derniers mois. 

Nouvelle arrivée sur ce marché en France, l'application Mindler propose elle aussi des rendez-vous avec des psychologues. A la différence de Doctolib, ces rencontres se déroulent en ligne, et peuvent avoir lieu les soirs et les week-ends. Comptez 45 euros pour une séance de 25 minutes.

Aux États-Unis, la mairie de Reno propose à ses habitants de plus de 13 ans un accès gratuit à Talkspace, une plateforme spécialisée dans les troubles psychiatriques et de toxicomanie qui met en relation des patients et des thérapeutes agréés. Signe que la demande est grandissante dans ce pays, les investissements de l'espace "santé comportementale numérique" sont passés de 609 millions de dollars en 2019 à 1,8 milliard de dollars en 2020, comme le rapporte un article de The Cut.

Le coaching bien-être a le vent en poupe

En période de pandémie, les solutions digitales apparaissent comme un moyen idéal et pratique pour tenter de retrouver un peu de paix intérieure. Selon Priori Data, les applications de méditation et de yoga sont particulièrement à la mode. Calm a totalisé par exemple 5,26 millions de téléchargements à travers le monde entre janvier et juin 2020. Si les applications proposent des séances de découvertes gratuites, l'accès à la majorité des contenus reste payant.

Les pays francophones ne sont pas en reste avec les applications StopBlues, qui informe et prévient sur la dépression, ISmart, qui propose de mieux gérer son stress, ou MonSherpa qui se présente comme "Votre guide personnel vers le mieux-être".

De son côté, Santé publique France propose une rubrique pour "prendre soin de sa santé mentale pendant l'épidémie" et met à disposition un numéro vert, le 0800 130 000, joignable 24h/24.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?