Football : vers une taille dans l’effectif de Rodez en fin de saison

  • Le président du Raf,  Pierre-Olivier Murat.
    Le président du Raf, Pierre-Olivier Murat. CPA - JLB
Publié le

Vendredi 2 avril à la veille du match face à Chambly (2-2), le président du Rodez Aveyron football Pierre-Olivier Murat était en conférence de presse. Et il en a profité pour faire la lumière sur le futur proche du club.

Pas de grande annonce. Ni même de revirement par rapport à ce qui avait été dit, ou qui transpirait, ces dernières semaines. Pour autant, en conférence de presse vendredi dernier, le président Murat a, mine de rien, dressé ce que pour être une partie de l’après-crise pour son Rodez Aveyron football.

Déjà, les 7,2M€ de budget prévisionnel pour la saison en cours, entre le fiasco des droits TV et la crise sanitaire, devraient être évidemment revus à la baisse. " Entre ce qui était prévu et ce qu’il y a, le chiffre d’affaires ne va pas être loin du million d’euros en moins." Pour autant, le club se dit écarté de tout danger financier grave. Et cela grâce à une certaine sagesse dans la constitution du prévisionnel justement. Murat n’ayant pas compté sur la totalité des subsides promis par la comète Mediapro. Visionnaire diront certains, prudent les autres. Toujours est-il que contrairement à certains clubs pros en France, le président a assuré qu’ "il n’y aurait pas de cure d’austérité pour cette fin de saison".

Centre de formation

En revanche, le manque actuel de visibilité sur les droits TV de la saison prochaine le laisse davantage dans l’expectative. D’autant que l’exercice suivant doit être celui de la naissance du centre de formation – et donc a minima d’un nouveau terrain d’entraînement –, outil capital dans la professionnalisation du Raf. A noter que le club a déjà financé son propre centre d’entraînement. Une enveloppe "d’environ 500 000 euros, bâtiment et matériels confondus, explique Murat. Nécessaire pour donner des cartouches au coach et au staff technique. " Une des explications probablement aussi aux taux de blessure très bas cette saison parmi l’effectif professionnel. Ce qui pourrait ainsi faciliter une certaine transition dans la politique sportive du club. "Je suis convaincu que pour monter en valeur, il faudra réduire le nombre de joueurs (de l’effectif), a ainsi dit Murat, avant de préciser : Après, on travaille toujours en concertation avec le staff. " Ils sont 25, plus trois gardiens, cette année. "Ça sera très certainement plus bas " la saison prochaine n’a pas caché POM. Néanmoins, le club ne s’attend pas à perdre en compétitivité. C’est même l’inverse avec une crise des revenus qui devrait rebattre les cartes.

"De la façon dont on travaille, on sera certainement un des clubs les moins impactés. Ce sont les gens qui donnaient 20 000 euros à leur troisième attaquant qui ne joue jamais qui vont être en difficulté. Nous, comme on gère, on fera seulement des choix stratégiques, mais on ne sera pas contraint. "

Vrai coup de frein sur les prolongations

D’autant plus que le visage du marché des transferts, si l’on en croit toujours Murat, va changer : "La saison prochaine en L1 ou L2, sauf pour les stars, les salaires vont faire moins 30 %. Et les effectifs vont être réduits entre 20 et 30 %. Donc à la fin, il y aura plus d’offres que de demande. Donc, des joueurs, il y en aura plein, avec des salaires bien plus bas."

Ce qui ne pousse évidemment pas le club à proposer des prolongations à ses ouailles en fin de contrat en juin. "Je vais vous dire ce que j’ai déjà dit aux joueurs, révèle Pierre-Olivier Murat. Il y aura deux ou trois joueurs que je vais essayer de renouveler rapidement et ceux-là sont au courant. Et pour le reste : il faudra que j’aie une vision de l’argent que l’on aura l’année prochaine. Sans oublier que ce qui m’intéresse également, c’est de voir ce qu’ils sont capables de faire sur 38 journées (la saison dernière, pour la première en L2, le Covid avait tout arrêté à la 28e journée). Ça change tout. Si ton équipe finit 8e, tu réfléchis différemment. Tu peux te dire que, peut-être, tu es avec les bons mecs. "

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?