Une vingtaine d’arbres fruitiers plantés aux abords des jardins familiaux

Abonnés
  • Les participants à cette plantationaux côtés de Gérard André.
    Les participants à cette plantationaux côtés de Gérard André.
Publié le

Ce verger et ces jardins familiaux sont l’aboutissement d’un projet qui tenait à coeur la municipalité

Dans le cadre de la semaine verte organisée par la municipalité de Luc-la-Primaube, une action avait pour cadre samedi dernier l’espace vert situé à côté des jardins familiaux, situés à côté de la voie ferrée, près du village du Cros à La Primaube. L’objectif étant de planter des arbres fruitiers à proximité des jardins.

Gérard André, coprésident de l’association Variétés locales 12, un bénévole passionné de la sauvegarde des variétés anciennes de fruits, était là pour faire bénéficier de son savoir-faire la vingtaine de participants. Les trous de plantation avaient été préalablement creusés par les employés municipaux à la bonne profondeur (60 à 70 cm) de façon à bien aérer la terre. Les racines de ces arbres pourront ainsi s’implanter plus facilement. Une vingtaine d’arbres fruitiers ont été plantés : pommiers, poiriers et pruniers. Un bourrelet a été réalisé au pied de chaque arbre avec la terre en excès pour former une cuvette d’arrosage. Un tuteur a également été posé en travers du trou pour maintenir les fruitiers. Pour rappel, par délibération de mars 2019, le conseil municipal engageait le projet de création de jardins familiaux adossé à un projet social confié au Centre communal d’action sociale. Ce projet fait suite à l’acquisition en 2017 d’un terrain au lieu-dit Champ Grand, d’une superficie de 9 235 m2 afin de créer 31 jardins d’une superficie allant de 80 m2 à 178 m2, desservis par un cheminement stabilisé situé en bordure de parcelle. Chaque jardin étant alimenté en eau et disposant d’une cabane afin d’y assurer le rangement des outils de jardinage. Ces jardins familiaux ont également vocation à rendre le cadre de vie plus agréable et plus utile au quotidien des habitants en les impliquant dans le projet de gestion et d’animation du lieu. À noter la présence d’une zone humide dont l’intérêt écologique est protégé de toute intervention humaine.

Ces espaces "privatifs" s’intègrent dans un espace plus vaste d’intérêt collectif composé d’un amphithéâtre de verdure, d’un espace de jardins "adaptés" permettant à des personnes à Mobilité Réduite de jardiner, du verger en partenariat avec Variétés Locales 12, d’une serre, d’un espace de compostage et des espaces de stationnement.

Il revient au CCAS, nouvellement installé, de mener à bien le projet de gestion et d’animation de cet espace. Si vous avez des connaissances en jardinage et si vous souhaitez bénéficier d’une parcelle, renseignements auprès de la mairie au 05 65 712 34 20.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?