Football : les clés du match Amiens - Rodez

  • Florian David devrait retrouver le front de l'attaque ce dimanche, à côté d'Ugo Bonnet.
    Florian David devrait retrouver le front de l'attaque ce dimanche, à côté d'Ugo Bonnet. CPA - JLB
Publié le , mis à jour

Après trois semaines sans jouer, notamment à cause d'une multitude de cas de Covid dans ses rangs, l'Amiens SC retrouve le championnat ce dimanche 11 avril (19 heures) en accueillant le Rodez Aveyron football, pour le compte de la 32e journée de Ligue 2.

Un match au départ prévu ce samedi soir comme d'habitude, mais décalé à demain toujours à cause du Covid-19 et son variant anglais qui a touché pas moins de 11 joueurs (sans compter le staff et d'autres membres du club) de l'ASC. Pour autant, les ultimes tests ont permis aux Picards d'écarter tout doute. Et seul Emmanuel Lomotey ne pourra pas être présent sur la feuille de match ce soir, bien que le coach principal, Oswald Tanchot, soit lui absent, car observant une période de repos, toujours à cause du Coronavirus. Romain Poyet, son adjoint, le suppléant.

Côté ruthénois, en plus d'Aurélien Tertereau qui poursuit son protocole de reprise après son opération au pied au CERS de Saint-Raphaël, le latéral gauche Johann Obiang ne sera pas non plus du voyage, touché par un deuil familial. Ce sont les deux seules absences à déplorer du côté d'un Raf qui pourra en plus compter sur le retour de David Douline, suspendu lors du dernier match, la réception de Chambly soldée par un 2-2 assez rageant. La sentinelle devrait retrouver sa place sur le terrain, d'entrée de jeu. Tout comme l'attaque Florian David, lui aussi de retour après qu'il a dû ronger son frein face aux Camblysiens, un accord entre les clubs de Chambly et Rodez datant de son transfert en décembre dernier, lui ayant interdit de jouer cette rencontre. 

Rodez (10e avant les matches du jour) voudra demain étirer son très bel hiver et prendre, pour la première fois de son histoire (dans l'ère moderne en tout cas), un ou plusieurs points face l'ASC. En effet, le bilan est largement en faveur des anciens pensionnaires de L1, avec 5 victoires en 5 matches à leur actif (1 en L2 au match aller, 1-2, et 4 en National). Des Picards (14es) qui chercheront eux, bien évidemment, à s'assurer définitivement ou presque du maintien, avec deux matches en retard et un mois d'avril, du coup, plus que chargé.

Les groupes

 

AMIENS

Gurtner, Thuram - Alphonse, Ouattara, Opoku, Wagué, Coly, Bianchini, Gomis, Blin, Gendrey, Monzango, Ciss, Lachuer, Lusamba, Diakhaby, Papeau, Timité.

A.P.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?