Pratiques musicales associatives : les nouvelles règles

  • Quel avenir pour les associations musicales ?
    Quel avenir pour les associations musicales ? Photo archives
Publié le

Le décret n°2021-384 du 2 avril 2021, publié le 3 avril au Journal Officiel, vient préciser les nouveaux contours des pratiques musicales associatives.

En premier lieu, les écoles de musique du territoire ne doivent plus accueillir leurs usagers dans leurs locaux, à l’exception des seuls élèves relevant d’une filière professionnelle (ou préprofessionnelle), telle qu’elles sont énumérées dans le décret.

En pratique, c’est le grand retour des cours de musique sur Internet pour l’essentiel des élèves musiciens.

Chorales

Jusqu’à nouvel ordre la pratique vocale, si prisée notamment par les amateurs de chorale, demeure interdite à l’exception des filières professionnelles déjà évoquées. Il en va de même pour les ensembles instrumentaux, orchestres et fanfares à caractère amateur et bénévole qui ne peuvent s’exercer. Ces interdictions s’appuient notamment sur les dispositions de fermeture des salles de répétition et de concerts, mais aussi sur l’impossibilité de se rassembler à plus de six personnes sur la voie publique (ou dans un lieu ouvert au public), toujours en vigueur depuis le 29 octobre dernier.

Dans les faits, la pratique musicale pour les amateurs, en salle comme en extérieur, devra attendre des jours meilleurs.

Des perspectives de reprise a minima – avec des répétitions en extérieur – seraient à l’étude pour le début du mois de juin, si la situation sanitaire le permet.

Professionnels

Cependant, la musique à caractère professionnel peut continuer à s’exercer pendant le confinement. Des dérogations existent pour les artistes en résidence, mais aussi pour les réunions ou activités à caractère professionnel dans les métiers artistiques.

Plus surprenant, le ministère de Culture précise que les pratiquants amateurs engagés par contrat, dans un travail de création professionnelle, sont autorisés à participer à des répétitions, dans la perspective de représentations professionnelles. Dans ce cas très particulier, les dérogations au couvre-feu sont autorisées et les limites de distances ne s’appliquent pas avec des justificatifs professionnels.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

23000 €

DECAZEVILLE - Cette maison en pierres d'environ 74 m² est à rénover totalem[...]

81750 €

Sur les hauteurs de Decazeville, dans un quartier pavillonnaire, Maison ind[...]

108500 €

Decazeville : Ensemble de deux immeubles à rénover comprenant : - Au rez-de[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?