Covid-19 : l’autotest en 5 questions

  • Covid-19 : l’autotest en 5 questions
    Covid-19 : l’autotest en 5 questions
Publié le , mis à jour

Un nouvel outil a fait son entrée ce lundi dans l'arsenal des tests permettant de détecter la Covid-19 : l'autotest, en vente en pharmacie pour les personnes de 15 ans et plus, sans symptôme, et à réaliser chez soi.

L’arrêté a été publié ce dimanche au Journal officiel, un mois après l’avis favorable de la Haute autorité de santé. Depuis ce lundi matin, les officines sont autorisées à vendre des autotests aux personnes âgées de 15 ans et plus et asymptomatiques, au prix unitaire de 6 euros.

Y en aura-t-il pour tout le monde ? "Un million au moins d’autotests" seront disponibles dans environ 6 000 pharmacies cette semaine, précise la Direction générale de la Santé au journal Le Parisien. En d’autres termes : toutes les pharmacies ne seront pas approvisionnées dès ce lundi (la France compte un peu plus de 21 000 officines, selon le décompte de l’Ordre national des pharmaciens). N’hésitez pas à téléphoner à votre pharmacie habituelle avant de vous déplacer.

Dans quelles conditions seront-ils vendus ? La vente de ces autotests est autorisée aux seules personnes âgées de 15 ans et plus et ne présentant pas de symptôme de la maladie, au prix de 6 euros pièce jusqu’au 15 mai prochain. Au-delà, précise le Journal officiel, le prix unitaire de l’autotest ne pourra excéder 5,20 euros. Ces tests ne seront pas remboursés par l’Assurance-maladie. Exception : les " salariés des services à domicile (…) intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap ". Pour ces professionnels, l’autotest sera gratuit sur présentation d’une pièce d’identité et d’un justificatif.

Comment fonctionnent ces autotests ? Comme leur nom officiel l’indique, ces " autotests de détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasal " ressemblent aux désormais bien connus tests PCR. Composés d’une longue tige surmontée d’un écouvillon, ils doivent être enfoncés de plusieurs centimètres dans une ou les deux narines et, en fonction des tests, une ou plusieurs rotations doivent ensuite être effectuées. Pour connaître les résultats du prélèvement, suivez bien le mode d’emploi que doit vous remettre votre pharmacien. Le résultat apparaît suivant le même principe qu’un test de grossesse, au bout de 15 à 20 minutes.

Que faire si le test est négatif ? Si le test est négatif et que vous l’avez par exemple effectué avant de retrouver des proches… Cela ne vous dispense en rien de maintenir distanciation sociale et gestes barrières. Le test indique simplement que vous êtes négatif à l’instant T.

Et s’il est positif ? Vous devez vous isoler et effectuer un test PCR. Si celui-ci confirme la contamination, l’Assurance-maladie se mettra en relation avec vos éventuels cas contacts. De votre côté, isolez-vous et contactez votre médecin traitant si des symptômes apparaissent. En cas de difficultés à respirer, appelez immédiatement le 15.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?