Comment concilier diabète et Ramadan ?

  • Comment concilier diabète et Ramadan ?
    Comment concilier diabète et Ramadan ?
Publié le

Le respect du jeûne tout au long de la journée peut être difficile à gérer dans le cas d’un diabète. Cela ne signifie pas pour autant que vous ne puissiez pas respecter le Ramadan. Il vous faudra néanmoins adapter votre régime alimentaire afin d’éviter le risque d’hypoglycémie ou de déshydratation.

Que risquez-vous si vous souffrez de diabète et entamez le jeûne du Ramadan sans précaution ? Le principal risque concerne l’hypoglycémie durant la journée. Puis le soir, au moment où l’alimentation et l’hydratation sont de nouveau autorisées, survient un risque de surcharge d’apports alimentaires dont les conséquences peuvent être l’hyperglycémie et la décompensation métabolique aiguë. Résultat ? Potentiellement une perte de conscience ou des crises convulsives qui nécessitent un traitement en urgence.

Afin d’éviter ces dangers non négligeables, et quand même respecter le Ramadan, consultez avant tout un diabétologue ayant une bonne connaissance du Ramadan et de son impact dans le contexte de la maladie. Il pourra ainsi adapter au mieux votre traitement oral ou insulinique (suppression ou remplacement de médicaments, aménagement des prises. En effet, le diabète doit être équilibré pour pouvoir envisager de respecter le mois du Ramadan.

Autosurveillance glycémique et alimentation équilibrée

Autres recommandations si votre médecin vous autorise à respecter le jeûne : vous devez renforcer l’auto-surveillance glycémique et effectuer au moins une glycémie capillaire avant chaque repas et deux pendant le jeûne. Vous devez également limiter votre activité physique et sportive durant la période de jeûne.

En ce qui concerne le contenu de votre assiette au moment des repas, il doit rester sain et équilibré. Avant le lever du soleil, consommez des aliments tels que du blé, de la semoule et des haricots, car ces aliments contiennent des sucres lents. Ils permettront de stabiliser votre glycémie et contribueront à réduire votre appétit pendant les heures de jeûne.

Pour la rupture du jeûne tournez-vous vers des aliments contenant des sucres rapides, par exemple des fruits, qui augmentent rapidement la glycémie, puis des glucides lents. Évitez les aliments riches en graisses saturées, comme les bricks et autres aliments frits. Enfin, essayez de boire davantage pendant les périodes où le jeûne est rompu.

A noter : Le Ramadan est déconseillé en cas de complications dégénératives du diabète non contrôlées (complications neurologiques, cardiovasculaires).

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?