Football : les clés du match Rodez - Paris FC

  • Au match aller en décembre, Parisiens et Ruthénois s'étaient quittés sur un score nul (1-1).
    Au match aller en décembre, Parisiens et Ruthénois s'étaient quittés sur un score nul (1-1). CPA - JLB
Publié le , mis à jour

Les Ruthénois (13es) reçoivent un prétendant à la montée en L1, le Paris FC (5e), ce samedi 17 avril (20 heures) au stade Paul-Lignon, pour le compte de la 33e journée de Ligue 2.

Les Parisiens restent sur huit matches sans revers quand les Aveyronnais n'ont plus connu la défaite depuis autant de rencontres à Paul-Lignon. De quoi donner de la perspective à un duel qui n'est pas dénué d'intérêts. Loin de là.

Les Franciliens entendent bien ne pas perdre de temps dans leur lutte à la montée dans l'élite, même si cette dernière n'est pas un objectif obligatoire. Mais un faux pas chez le 13e paraîtrait en effet comme un accroc. Pour cette rencontre, l'entraîneur René Girard déplore l'absence de Name, suspendu. Ellé, Gambor, Pembelé, Boli, Desprez, Diaby Fadiga, Ndiaye Campanini et Guilavogui sont, eux, aux soins. Le frère de Dorian Caddy, l'ancien attaquant du Raf, Warren Caddy, devrait être titularisé à la pointe de l'attaque d'un PFC qui débarquera à Paul-Lignon avec notamment un ancien Ruthénois dans ses rangs, Gaëtan Belaud. Le latéral droit de 34 ans ayant porté les couleurs sang et or en 2008-2009 et notamment lors d'un certain Rodez - PSG en Coupe de France...

Du côté de Rodez, Valentin Henry, purgera son match de suspension après son carton rouge reçu dimanche lors du revers à Amiens (1-0). Loïc Poujol (adducteurs) et Aurélien Tertereau (pied) seront eux aussi absents. Néanmoins, le visage de l'équipe type ne devrait pas être transfiguré. Et cela bien que trois matches en sept jours se profilent : avec un déplacement mardi chez la lanterne rouge Châteauroux et la réception du Havre (12e) le samedi suivant.  À noter qu'avec actuellement 38 points, un succès samedi permettrait aux Aveyronnais de se considérer quasiment définitivement à l'abri de la relégation en National. Pas un détail alors qu'il restera encore cinq matches à disputer ensuite. 

Enfin, dernière précision de taille : chez lui, Rodez s'est imposé cette saison devant trois membres du Top 5 jusque-là (Grenoble, Clermont et Toulouse), s'inclinant à une seule reprise (Troyes). Qu'en sera-t-il devant le Paris FC ce samedi ?

LES GROUPES

 

A.P.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?