L'Aveyron de... Vincent Rabec : "La neige et un arc-en-ciel au-dessus du viaduc"

Abonnés
  • Marié à Stéphanie, une Aveyro-Lozérienne, Vincent Rabec est un passionné  du département,  notamment du Sud-Aveyron, et il a participé à plusieurs reprises à la course des Templiers, accueilli à l’arrivée par son fils Siméon. Marié à Stéphanie, une Aveyro-Lozérienne, Vincent Rabec est un passionné  du département,  notamment du Sud-Aveyron, et il a participé à plusieurs reprises à la course des Templiers, accueilli à l’arrivée par son fils Siméon.
    Marié à Stéphanie, une Aveyro-Lozérienne, Vincent Rabec est un passionné du département, notamment du Sud-Aveyron, et il a participé à plusieurs reprises à la course des Templiers, accueilli à l’arrivée par son fils Siméon.
Publié le , mis à jour

Kinésithérapeute, préparateur physique, formateur, et aussi traileur émérite, Vincent Rabec possède une multitude de cordes à son arc. Après une vingtaine d’années consacrées à la kinésithérapie, l’ancien praticien de l’équipe de France de hockey sur gazon a complété son cursus en se formant à la préparation physique générale puis, plus spécifque dans le trail.
Une double casquette tout à son avantage pour l’homme qui est aujourd’hui le kinésithérapeute et préparateur physique (en binôme) du tennisman russe Karen Khachanov (23e à l’ATP). Créateur d’Optimasport Solutions à Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie), et évoluant au sein d’un pôle sport et santé pluridisciplinaire, Vincent Rabec a su évoluer à l’aube de la quarantaine.
Marié à une Aveyro-Lozérienne, il avait côtoyé un certain Max Marty à Tours lorsqu’il était kiné vacataire de l’équipe de football, l’année (2008) où le club est remonté de National en Ligue 2. Avec l’éclosion des internationaux Laurent Koscielny et Olivier Giroud. "Je suis un vrai amoureux de l’Aveyron, de cette région, j’adore", n’hésite- t-il d’ailleurs pas à rappeler.

Un lieu emblématique

La ferme du Cade sur le Causse Noir. C’est une vieille ferme abandonnée. Elle est symbolique, puisque c’est le dernier ravitaillement de la course des Templiers avant d’arriver vers la "Pounch’" (Puncho d’Agast) et la dernière descente avant de rejoindre l’arrivée sur Millau. C’est super beau.

Un endroit idéal où se ressourcer

Millau. C’est là où je viens me reposer en Aveyron dans la famille de ma femme. Je suis un vrai amoureux de cette région, entre Aveyron et Lozère.

Un souvenir fort

Une arrivée des Templiers avec le drapeau de l’association "Des cimes et des monts" de mon petit garçon, Siméon.

Une anecdote

De belles crampes... Lors de la dernière partie du marathon des Causses, la deuxième année où j’ai participé. Il y avait de la neige et, en même temps, un arc-en-ciel au-dessus du viaduc de Millau. Cela reste un superbe souvenir, même si j’étais perclus de crampes. Il me restait encore six kilomètres à parcourir pour rejoindre la ligne. Justement entre la ferme du Cade et l’arrivée, c’était un paysage de folie. Un sacré souvenir de course.

Un plat pour lequel vous craquez

Un bon aligot évidemment.

Une devise

"Être ce que nous sommes et devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le seul but de la vie", une citation de Robert Louis Stevenson, l’écrivain écossais, auteur notamment du récit "Voyage avec un âne dans les Cévennes".

Un personnage marquant

(Sans hésitation) Roger Federer. En terme de longévité, de gestion de carrière, de style de jeu, c’est la classe. J’aime également beaucoup Rafael Nadal pour sa détermination et son amour pour le tennis. Je les admire tous les deux dans leur dualité exceptionnelle depuis tant d’années. Roger Federer comme Rafael Nadal sont des champions hors pair et humbles. De plus, humainement, l’Espagnol est quelqu’un d’exceptionnel. Mais, Roger, ça reste Roger.

Un coup de cœur

Allez, je vais monter un peu plus haut que l’Aveyron (Grand éclat de rire). La Lozère. J’aime beaucoup, beaucoup, ces terres minérales de Saint-Chély-d’Apcher, des Estrets ou encore d’Aumont-Aubrac. C’est désert. Paradoxalement, c’est assez difficile à expliquer, j’ai la sensation d’être nourri par le vide là-bas. J’adore ces paysages et la sérénité qui y règne.

Un rituel

J’essaye de faire du sport une fois par jour pour garder la forme.

Un rêve

Un rêve sportif ? Remporter un tournoi du grand chelem de tennis avec Karen Khachanov (Sourire). Il a déjà été lauréat d’un master 1 000, en 2018, à Paris-Bercy en s’imposant face à trois top 10 dans la semaine : l’Allemand Alexander Zverev (n°4), l’Autrichien Dominic Thiem (6) et l’Américain John Isner (8). Et en venant à bout de Novak Djokovic en finale. Alors pourquoi pas... On peut toujours rêver !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Propos recueillis par Mickaël NICOLAS
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Georges-De-Luzençon

135000 €

St Georges de Luzençon, ville haute, au calme, à vendre, maison de village [...]

185000 €

Saint Georges de Luzençon - Située à 15 minutes de Millau, venez découvrir [...]

685 €

St Georges de Luzençon, location maison de village avec terrasse. 91 m² hab[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Georges-De-Luzençon
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?