Football : Rodez obtient un bon point face au Paris FC

  • Ponceau et le Raf ont obtenu un bon point face à Kanté et au Paris FC.
    Ponceau et le Raf ont obtenu un bon point face à Kanté et au Paris FC. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Les Ruthénois ont accroché l'un des prétendants à la montée sur leur pelouse, 2-2, samedi 17 avril, lors de la trente-troisième journée de Ligue 2.

C’est un point de valeur, tant du point de vue du classement que de celui du contenu du match, que le Raf est parvenu à obtenir, samedi 17 avril, pour le compte de la trente-troisième journée de championnat, face au Paris FC, l’une des meilleures équipes du moment (cinq victoires et trois résultats nuls lors des huit dernières journées) et, très certainement, la plus convaincante de toutes celles qui se sont présentées au stade Paul-Lignon.

Les hommes de Laurent Peyrelade avaient remarquablement bien commencé la rencontre et cueilli à froid ceux de René Girard en ouvrant le score grâce à Boissier (1-0, 5e). Dans les instants qui suivaient, ils continuaient à se montrer incisifs en attaque jusqu’à ce que le PFC réagisse par Gakpa, dont la tentative était repoussée par un Ruthénois sur la ligne de but (11e). Laura pensait ensuite égaliser mais son but était logiquement refusé pour un hors-jeu (19e). Lui et ses coéquipiers prenaient progressivement l’ascendant dans cette rencontre ouverte et sans temps mort et faisaient passer plusieurs frissons dans le dos de l’arrière-garde du Raf. Leur insistance finissait par payer peu après la demi-heure de jeu avec l’égalisation de Caddy (1-1, 34e), tout près de doubler la mise dans la foulée (35e, arrêt de Mpasi). Laura n’était ensuite pas loin de donner l’avantage aux siens mais sa tentative finissait sur le poteau gauche (38e).

Alors que la seconde période repartait sur les mêmes bases que la fin de la première, Rodez reprenait l’avantage grâce à une tentative de Ouammou détournée dans son but par Mandouki (2-1, 56e), mais Laura permettait à son équipe de recoller rapidement au score grâce à son huitième but de la saison (2-2, 62e) alors que Dembélé avait raté le but du 3-1 quelques instants plus tôt (61e).

Au cours des dix dernières minutes, les deux gardiens se mettaient en évidence : d’abord Mpasi face à Gakpa (80e), puis Demarconnay face à Bonnet (87e). Deux arrêts qui empêchaient une évolution du score, qui en restait à 2-2.

Ce point vient porter le total de Rodez, treizième au classement, à 39. Le Paris FC, lui, est cinquième avec 56 unités.

Prochain match pour Bardy et ses coéquipiers : dès mardi, à Châteauroux (coup d’envoi à 20h).

À lire également

Revivez le direct en cliquant ici.

Retrouvez les réactions en cliquant ici.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?