La longue attente des Martinets du Lézert

Abonnés
  • Les "martinaïres" sont impatients de rebattre le cuivre.
    Les "martinaïres" sont impatients de rebattre le cuivre.
Publié le

"Anne, ma sœur Anne ne vois-tu rien venir ?" La question est sur toutes les lèvres des acteurs du territoire. Que cela soit au niveau culture, sportif ou loisirs, dans un sens plus large. Le site des Martinets du Lézert, restauré avec passion et humilité à proximité du bourg de La Bastide-l’Evêque, n’échappe pas à la règle.Le site est actuellement fermé à la visite en raison de la situation...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Marie-Hélène REGOURD
Voir les commentaires
L'immobilier à Le Bas Ségala

80000 €

Maison située dans un bourg à mi-chemin entre Villefranche de Rouergue et R[...]

130000 €

Ce corps de ferme est situé dans un petit hameau, au calme, à 15 km de Vill[...]

148400 €

Maison en pierre et toiture ardoise, belle construction de 100 m² au sol pr[...]

Toutes les annonces immobilières de Le Bas Ségala
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?