Carnet de vol pour Campouriez avec Charles Delouvrié

Abonnés
  • L’autre. Tel est le nomde cette œuvre monumentale qui n’est pas Don Quichotte. L’autre est une femmequi trône à l’entrée du domaine de Charly Martinez et ne laisse pas indifférent les badauds. L’autre est l’imagination qui a pris possession de Charly après la disparition tragique de ses parents en juillet 1978. Une gueule cassée mais une posture de sage. Une femme debout commel’homme qui marchede Giacometti. Le double de Charly, l’autre qui habite en nous. Fraternel. L’autre. Tel est le nomde cette œuvre monumentale qui n’est pas Don Quichotte. L’autre est une femmequi trône à l’entrée du domaine de Charly Martinez et ne laisse pas indifférent les badauds. L’autre est l’imagination qui a pris possession de Charly après la disparition tragique de ses parents en juillet 1978. Une gueule cassée mais une posture de sage. Une femme debout commel’homme qui marchede Giacometti. Le double de Charly, l’autre qui habite en nous. Fraternel.
    L’autre. Tel est le nomde cette œuvre monumentale qui n’est pas Don Quichotte. L’autre est une femmequi trône à l’entrée du domaine de Charly Martinez et ne laisse pas indifférent les badauds. L’autre est l’imagination qui a pris possession de Charly après la disparition tragique de ses parents en juillet 1978. Une gueule cassée mais une posture de sage. Une femme debout commel’homme qui marchede Giacometti. Le double de Charly, l’autre qui habite en nous. Fraternel.
  • Carnet de vol pour Campouriez avec Charles Delouvrié
    Carnet de vol pour Campouriez avec Charles Delouvrié
  • Carnet de vol pour Campouriez avec Charles Delouvrié Carnet de vol pour Campouriez avec Charles Delouvrié
    Carnet de vol pour Campouriez avec Charles Delouvrié
Publié le

En juillet prochain, la commune de Campouriez célébrera le bicentenaire de la naissance de Charles Delouvrié, enfant du pays précurseur du moteur à réaction. En hommage, plaque commémorative, conception d’un buste et pléthore d’animations sont prévues pour redonner souffle à ce pionnier de l’aviation qui a côtoyé Nadar, Georges Sand ou encore Jules Verne.

Il n’existe qu’une seule photographie de l’inventeur du premier moteur à réaction né le 3 juillet 1821 à Combebisou alors commune de Montézic passé dans celle de Campouriez. La terre des Coustoubis s’apprête à célébrer le 17 juillet, le bicentenaire de la naissance de Charles Delouvrié, génie, farfelu, moqué, incompris de son vivant comme le fut le facteur Cheval construisant son palais idéal. ...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?