Saint-Beauzély : la réussite croustillante des "Chips de l’Aveyron"

  • La réussite croustillante des " Chips de l'Aveyron ".
    La réussite croustillante des " Chips de l'Aveyron ". -
Publié le , mis à jour

Les "Chips de l’Aveyron" ont été créés par Francis Gal en 1997, à Saint-Beauzély. À cette époque, l’entreprise déjà spécialisée dans la fabrication de ces fines et croustillantes tranches végétales frites dans l’huile qu’il est inutile de présenter, "tournait" déjà bien mais à un niveau artisanal.

Le véritable essor de cette entreprise 100 % aveyronnaise viendra avec le rachat de l’enseigne par Laurent Bancarel, en 2012. Ce dernier, fils d’agriculteur millavois et de formation agricole, était salarié des "Chips de l’Aveyron" depuis 4 ans, un peu "par le fruit du hasard", comme il le dit lui-même, avant d’en devenir le patron. Et c’est à partir de ce changement de direction que les choses se sont accélérées. On est ainsi passé d’une production annuelle de 100 000 paquets à plus de 1,2 million aujourd’hui, pour atteindre un chiffre d’affaires avoisinant le million d’euros. L’entreprise sud-aveyronnaise, qui emploie trois salariés au total, vient, par ailleurs, de se doter d’une toute nouvelle ligne de production. Elle occupe actuellement un espace d’un hectare sur la zone artisanale des Clapassous, ses équipements comprenant trois bâtiments de 300, 400 et 500 m2, partagés entre stockage et fabrication.

Laurent Bancarel se dit par ailleurs en recherche d’un ou deux collaborateurs supplémentaires qui s’occuperaient de la manutention et de la confection des centaines de colis qui sont expédiés quotidiennement aux quatre coins de la France et jusqu’en Belgique.

"Chaque jour, nous expédions en moyenne entre 15 et 25 palettes de marchandises", indique Laurent Bancarel, qui compte parmi ses clients des particuliers, des commerces, des chaînes de restaurants, des grossistes, de Lille à Marseille, de Bordeaux à Lyon. Pour ne prendre que l’exemple de Paris, on retrouve les "Chips de l’Aveyron" aux Galeries Lafayette ou au Printemps Haussmann et dans de nombreuses "grosses" boucheries renommées de la capitale.

Dans le respect du goût de la chips cuite artisanalement au chaudron, Laurent Bancarel propose toute une gamme de produits qui va de la chips nature à la chips aux herbes, en passant par la chips au poivre noir, au roquefort, au piment d’Espelette, à la tomate… Ces différentes variétés sont élaborées sans colorant, ni conservateur et le plus grand soin est apporté à la sélection des matières premières et à leur traçabilité. "Des saveurs naturelles et de qualité", indique Laurent Bancarel, qui évoque par exemple "une variété de pomme de terre adaptée, à chair ferme, de grande qualité et une huile de tournesol oléique". Un responsable qui avoue que les affaires marchent plutôt bien, que quelques projets de développement sont dans les tiroirs et, qu’à vrai dire, "il ne (lui) manque aujourd’hui qu’un peu de sommeil tant l’activité est soutenue"…

F.C.
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Beauzély

197000 €

Proche Millau : Maison individuelle de 2013, type 5 ; comprenant : Au rez-d[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Beauzély
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 1 mois Le 26/04/2021 à 20:47

Francis Gal a crée cette entreprise bien avant 1997 !