Sam : avant sa venue dans le Bassin, Mélenchon interpelle le gouvernement sur l'avenir de l'usine

  • Jean-Luc Mélenchon en Aveyron, en 2014.
    Jean-Luc Mélenchon en Aveyron, en 2014. Archives Eva Tissot
Publié le

Le député, candidat à la présidentielle, a posé une question écrite à Bruno Le Maire.

Attendu le 16 mai à Aubin, pour une "marche pour l'emploi", Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle 2022 et député LFI, s'est saisi de la question de l'industrie en Aveyron. 

Il vient de déposer une nouvelle question écrite au gouvernement afin d'interpeller Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie.

"Les salariés, réunis régulièrement en assemblée générale, refusent une reprise qui ne soit pas viable économique et socialement, et qui correspondrait à un nouveau pillage industriel, explique-t-il dans son texte. À juste titre, ils dénoncent une offre de reprise insuffisante avec des références de production promises à une obsolescence très rapide. Pourtant, Renault refuse d’envisager un autre repreneur que CIE prétextant ne vouloir travailler qu’avec de grands groupes industriels."

Le rôle de Renault

Le député a interroger le ministre que le rôle de Renault, donc l'Etat est actionnaire, dans cette reprise. "Renault est le principal client de la SAM, rappelle-t-il. Pourtant, plutôt que de soutenir son sous-traitant français, il fait de plus en plus fabriquer ces pièces par plusieurs autres fournisseurs concurrents, y compris à l’étranger. Cela est regrettable. Aucune entreprise ne peut être rentable si on ne lui offre pas les moyens de travailler.

Pour pérenniser l’avenir de cette entreprise, il est urgent que Renault et l’État donnent des gages de soutien pour son activité. Les salariés plaident pour une diversification des productions. Ses possibilités sont nombreuses. La fonderie, qui produit déjà des pièces pour les véhicules électriques et hybrides, pourrait être plus globalement un secteur industriel clé de la bifurcation écologique."

Jean-Luc Mélenchon a conclu son intervention en demandant au ministre des engagements "pour défendre l’industrie française et plus particulièrement la SAM."

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Viviez

106000 €

COMPROMIS EN COURS 3Km Decazeville- Maison en pierre sur 1550m2 de terrain,[...]

43500 €

VIVIEZ - Grande Maison Familiale avec garage et caves Cette jolie maison pe[...]

188000 €

PROCHE ECOLES - MAISON 5 PIÈCES AVEC PISCINE hors-sol et logement annexe de[...]

Toutes les annonces immobilières de Viviez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 27/04/2021 à 17:40

100 % d'accord avec "'partage", Mélenchon cet apparatchik ne sait dire que faut qu'on y a qu'à, c'est un imposteur à la charge du contribuable depuis plus de 40 ans; Il n' a jamais crée un emploi de sa vie alors ses leçons qu'ils les gardent pour les derniers Marxistes de ce pays.

partage Il y a 1 mois Le 27/04/2021 à 16:27

Gonflé !
C'est à cause de gens comme Mélenchon que le coût du travail a explosé en France , et il s'insurge quand les entreprises ont du délocaliser. Il est responsable , comme d'autres, de la politique d'endettement qui plombe notre nation. Place aux jeunes !!!