Aveyron : pour les restaurateurs, l'ouverture est " une bonne chose " mais des questions demeurent

  • Les restaurateurs se tiennent prêts à rouvrir.
    Les restaurateurs se tiennent prêts à rouvrir. Centre Presse - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Le 19 mai prochain, les départements français qui présenteront un taux d'incidence inférieur à 400 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants, pourront entrer dans cette nouvelle phase de déconfinement.

Pour le président départemental de l'Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), Michel Santos, l'annonce d'Emmanuel Macron, ce jeudi 29 avril, de rouvrir les terrasses des restaurants à partir du 19 mai est " une bonne chose. Cela faisait plus de trois mois que nous souhaitions une date de réouverture ".

Aujourd'hui donc, les professionnels de la restauration peuvent " envisager de rappeler leurs équipes, d'appeler les fournisseurs, etc. ".

Seulement, " l'ouverture uniquement pour les restaurants possédant une terrasse ne va pas faciliter l'organisation. Nous allons devoir nous adapter aux jauges puis, comment faire lorsque la terrasse sera trop petite, comment vont faire ceux qui n'ont pas de terrasse et cas de mauvais temps, tout le monde aura-t-il les moyens d'avoir un endroit couvert ? ", s'interroge Michel Santos.

" J'espère que les municipalités seront compréhensives et nous permettront de s'étendre au-delà de ce qui est autorisé, quand cela sera nécessaire ", glisse le président départemental de l'Umih. 

" Il nous faut retrouver de l'activité, après plusieurs mois sans travailler, nous espérons que les jauges mises en place nous permettront que cette reprise soit économiquement viable. Sinon, des difficultés vont à nouveau se poser pour de nombreux restaurateurs ", plaide Michel Santos. 

En Occitanie, la situation sanitaire reste favorable par rapport au reste du pays. L'inquiétude vient plutôt de l'est de la région : seul le Gard affiche un taux d'incidence supérieur à 300 cas pour 100 000 habitants (360), un chiffre qui a diminué de plus de 14% sur ces quatre dernières semaines. 

Emmanuel Macron prévoit ainsi un plan de déconfinement en quatre grandes étapes. Les premiers éléments laissent entrevoir un début de sortie de crise dès le 19 mai avec notamment le décalage du couvre-feu à 21 h et la réouverture progressive des terrasses et des musées.

La réouverture des salles de sport, des restaurants et des cafés pourrait arriver la première semaine de juin, le 9. Si le couvre-feu doit quant à lui être révoqué fin juin, les discothèques ne pourront en revanche pas encore rouvrir.

A lire aussi : Déconfinement : découvrez le calendrier dévoilé par Emmanuel Macron

A lire aussi : Emmanuel Macron : " Dès le 19 mai, il nous faut retrouver notre art de vivre à la française "

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?