Le mohair pousse sur le Larzac et sur le dos des chèvres angora

Abonnés
  • Anna et Victor ont repris la ferme en janvier 2021. Victor tient dans ses bras le tout premier bébé chevreau de ces néoéleveurs.
    Anna et Victor ont repris la ferme en janvier 2021. Victor tient dans ses bras le tout premier bébé chevreau de ces néoéleveurs.
  • Le mohair pousse sur le Larzac et sur le dos des chèvres angora
    Le mohair pousse sur le Larzac et sur le dos des chèvres angora
Publié le

Un jeune couple trentenaire a quitté la vie trépidante parisienne pour reprendre une exploitation de chèvres angora.

La route fend le plateau du Larzac, au milieu de nulle part et à seulement vingt petites minutes de Millau. "C’est ce qui nous a séduits. On est dans un espace naturel beau à couper le souffle, sans nous sentir isolés." En janvier 2021, Anna et Victor, 30 ans, et un petit Eloen d’un an et demi, arrêtent ici, au lieu-dit Baumescure, dans les écarts de La Bastide-Pradines, leur tour de France...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Midi Libre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?