Villefranchois : un apiculteur tarnais démasqué pour le vol des ruches aveyronnaises

  • L'homme avait été surpris par une caméra de surveillance.
    L'homme avait été surpris par une caméra de surveillance. Repro CP
Publié le , mis à jour

Vendredi soir, une trentaine de ruches ont été dérobées au Gaec la Reine des Abeilles à La Rouquette.

Vendredi 30 avril en fin d'après-midi, l'un des ruchers d'Isabelle et Alexandre Martinez, du Gaec la Reine des Abeilles, à La Rouquette, avait été victime d'un vol de 32 ruches. Un homme s'était introduit dans le champ en question et avait chargé, dans son véhicule, les ruches, pleines d'abeilles. Sauf que les apiculteurs avaient été prévenants : ils avaient installé une caméra de vidéosurveillance, qui avait filmé l'intégralité de la scène. Le voleur y apparaissait à visage découvert, tout comme sa plaque d'immatriculation. 

Avant de déposer plainte, le couple avait décidé de lancer un appel, via les réseaux sociaux, mais aussi Centre Presse, pour inciter le voleur à restituer le matériel. Très vite, les autres apiculteurs locaux ont aidé les victimes à identifier le malfrat, visiblement connu du milieu apicole aveyronnais. 

Attendu par les gendarmes

Contacté, l'homme s'est rendu lundi au Gaec villefranchois pour tenter de restituer une partie de son butin. Il a ramené huit ruches, mais les abeilles, à l'intérieur, sans doute perturbées par le transport, mais aussi à cause de mauvaises manipulations, étaient mortes. Se montrant rapidement menaçant avec le couple, il a été cueilli par les gendarmes de Villefranche-de-Rouergue, qui avaient été prévenus par les apiculteurs, et qui l'attendaient cachés dans l'exploitation, au cas où les choses tournent mal. 

L'homme, un apiculteur amateur tarnais âgé de 39 ans, a été interpellé et amené à la gendarmerie pour être entendu par les forces de l'ordre.

Des vols récurrents en Aveyron

Les faits de vols de ruches sont de plus en plus fréquents. L'année dernière, des faits similaires avaient été recensés à Villefranche-de-Rouergue et Najac. C'est d'ailleurs pour cela que le Gaec la Reine des Abeilles, qui possède plus de 1000 ruches en différents endroits, équipe chacun de ses ruchers d'une ou plusieurs caméras de protection. Des balises GPS sont également installées dans les ruches pour pouvoir les traquer. 

En attendant, Isabelle et Alexandre Martinez ont été très touchés par les centaines de messages de soutien reçu de la part d'apiculteurs venant de la France entière. Soulagés que cette histoire soit terminée, ils vont pouvoir retourner s'occuper de leurs abeilles.

Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

34000 €

Proche route de Montauban, sise sur 210 m² de terrain, maison de hameau à r[...]

112350 €

Villefranche de Rouergue, proche du lycée hôtelier, maison de ville de type[...]

388000 €

Emplacement n°1 pour ce terrain de 6698 m² idéalement placé dans une zone c[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Vinchau Il y a 3 jours Le 04/05/2021 à 09:25

Encore un coup des tarnais...

Altair12 Il y a 3 jours Le 04/05/2021 à 08:55

Espérons que la "justice" sanctionnera très sévèrement ce multirécidiviste !