37.000 paquets par heure: visite du plus grand centre de tri de colis de La Poste

  • A la Poste, le nombre de colis transporté a augmenté de 50% au premier trimestre, pour atteindre 2 millions par jour.
    A la Poste, le nombre de colis transporté a augmenté de 50% au premier trimestre, pour atteindre 2 millions par jour. imaginima / Getty Images
Publié le

(AFP) - La Poste a-t-elle eu du nez? Le groupe public a quadrillé la France de nouveaux centres ultra-modernes pour trier les colis, ce qui lui permet de ne pas être submergé par l'essor du e-commerce.

A Montereau-sur-le-Jard (Seine-et-Marne), à 45 km au sud-est de Paris, il vient d'ouvrir sa plus grande plateforme Colissimo. Baptisée "Ile-de-France Sud", elle est capable de traiter trois fois plus de paquets que les installations de la précédente génération.

A proximité d'un noeud autoroutier, elle ressemble à un grand cube jaune de plus de 300 mètres de long, entourée d'un vaste parking où manoeuvrent des poids lourds et sont entreposés des conteneurs. De l'autre côté de la route, l'aérodrome de Melun-Villaroche. L'usine de moteurs d'avions de Safran est à deux pas.

Le concept est assez simple: les camions viennent du sud de l'Ile-de-France décharger leurs cargaisons à des portes situées au centre du bâtiment, et les colis sont chargés dans des conteneurs installés sur les côtés, prêts à être envoyés partout en France une fois remplis.

Entre les deux, les paquets sont chargés sur un tapis roulant, pesés, scannés, et automatiquement envoyés à la bonne porte de sortie, en fonction des codes postaux lus sur l'étiquette.

"Le colis peut mettre jusqu'à 6 minutes pour faire le tour du bâtiment", commente le directeur du site Marius Billand.

La plateforme de Montereau-sur-le-Jard comprend en fait deux trieurs superposés avec, nouveauté-- un "bypass", raccourci permettant à mi-parcours de rejoindre plus vite la porte de sortie pour libérer de la place sur le tapis.

Amazon, Fnac, Zalando, Etam, Leroy Merlin, Colis Privé, Kärcher... Vu des passerelles qui surplombent l'ensemble, le tableau est assez saisissant à l'heure de pointe, les colis de toutes tailles se suivant à 2 mètres par seconde.

- Intervention humaine -
Lancée depuis Noël, la plateforme a été officiellement ouverte le 19 avril, et monte encore en puissance. Elle sera la plus importante de France à la rentrée avec une capacité de 37.000 colis par heure, prévoit M. Billand. Pour une utilisation de 07H00 à 03H00 le lendemain matin avec un pic dans la soirée.

Ce nouveau carrousel est une petite merveille technologique, assure-t-il. De conception danoise, avec un convoyeur autrichien, une ossature métallique néerlandaise et un système de gestion de tri français.

A l'étage, un poste de commande centralisé suit les opérations, comme pour un métro.

Mais tout n'est pas automatisé, loin de là: il faut toujours des bras pour décharger conteneurs ou palettes, et charger les camions au départ. Il faut aussi des employés pour intervenir si les cartons sont abîmés, ou si les étiquettes sont mal collées ou absentes... "On a en moyenne 1,5% de colis instables ou hors gabarit", remarque Marius Billand.

Le site emploie 330 personnes, "et on va monter plus haut", prédit le responsable.

La plateforme de Montereau-sur-le-Jard a coûté 41,2 millions d'euros. C'est la cinquième et dernière du genre ouverte depuis 2019 dans le cadre d'un grand plan d'investissement de 450 millions destiné à adapter l'outil à l'envolée des colis.

L'avant-dernière, "Ile-de-France Nord", avait ouvert en décembre près de l'aéroport de Roissy. Il y en a maintenant 19.

"Dès 2016, nous avons repensé notre stratégie industrielle en investissant massivement dans notre outil logistique et avons su ainsi anticiper et soutenir l'essor exponentiel du e-commerce", remarque Philippe Dorge, patron de la branche Services-Courrier-Colis.

La Poste n'avait évidemment pas prévu le Covid-19 et l'accélération du commerce électronique de ces derniers mois, mais ces investissements permettent d'y faire face. Le nombre de colis transporté a augmenté de 50% au premier trimestre, pour atteindre 2 millions par jour.

Mais malheureusement pour les comptes du groupe public, la croissance du commerce en ligne ne compense pas la chute des volumes du courrier traditionnel.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?