La Fouillade : Viviann Ruiz se jette dans l’univers du roman policier

  • Viviann Ruiz et son opus "Mémoire d’Outre-Tombes".
    Viviann Ruiz et son opus "Mémoire d’Outre-Tombes".
Publié le

Viviann Ruiz vient décrire un roman, qui met en scène une jeune agent du FBI.

Toute petite, elle se voyait en détective privé, visage camouflé par un borsalino et engoncée dans un imper roulant jusqu’au bas des jambes en quêtant sur les turpitudes de ce bas monde. L’univers glauque du roman noir, polar et autres thriller l’a toujours habitée. "Aujourd’hui je reste fan de séries policières", lâche Viviann Ruiz, les yeux pétillants de malice.

Une passion, jumelée à un désir d’écriture, qui va la conduire à se lancer à corps perdu dans la rédaction d’un trait d’un tout premier roman à l’ambiance enquête : "Mémoire d’Outre-Tombes." Le décor se pose dans l’imaginaire cité de Mansfield… aux USA. Ça ne s’invente pas, dans le temple mondial du polar et du thriller, où l’on se remémore les vieux films noir et blanc tournés dans d’improbables bas-fonds, l’auteur butine une inspiration prolifique.

"Je l'ai écrit très vite"

Elle met en scène, et en mouvement perpétuel au fil des pages, une jeune femme agent du FBI qui fait tout pour revenir sur son passé en tentant de résoudre un mystère qui n’a de cesse de la hanter manière de chasser les démons envahissant son quotidien… Mais, nous n’en saurons pas plus car la romancière n’entend pas dévoiler la face cachée de son histoire avant que le point final n’emballe le tout.

"Ce roman, consent Viviann, je l’ai écrit très vite." Histoire aussi de meubler les très longues journées d’hiver où en lorgnant par l’encablure de la fenêtre, l’imagination se met à gambader. Comme pour un bon vin ou un grand fromage, le travail d’affinage aura été tout autre. Elle aura su prendre le temps de la relecture, menant parfois (souvent ?) à la réécriture. Manière de peaufiner les formules, de donner du liant aux phrases, d’articuler le vocabulaire, sans perdre de vue la configuration de l’énigme, à rebondissements comme le veut toute rédaction de roman noir.

Autoéditée, volontairement à un petit nombre d’exemplaires ne demandant qu’une réédition si le succès s’empare de cette "mémoire d’Outre-Tombes", Viviann Ruiz sert son roman en partage. Partage d’une passion, d’une soif d’écrire pour bousculer les montagnes du temps qui passe…

Contact de l’auteur : 06 46 79 07 78.

Marie-Hélène REGOURD
Voir les commentaires
L'immobilier à La Fouillade

74200 €

Cette jolie petite maison de campagne est à rénover entièrement. Elle n?est[...]

227500 €

Cette maison en pierre a été rénovée et offre une grande surface habitable [...]

840000 €

Château de plaisance restauré, du XIIIème et XVIIIème siècles, offrant 4 [...]

Toutes les annonces immobilières de La Fouillade
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?