Football : les clés du match Rodez - Nancy

  • Rémy Boissier et les Ruthénois vont tenter de renouer avec le succès  ce soir face à Nancy.  Chose qu’ils n’ont plus connu depuis le  13 mars dernier.
    Rémy Boissier et les Ruthénois vont tenter de renouer avec le succès ce soir face à Nancy. Chose qu’ils n’ont plus connu depuis le 13 mars dernier. CPA - JLB
Publié le , mis à jour

Les Ruthénois (12es) ont l'occasion, une nouvelle fois, ce samedi 8 mai au soir (20 heures) au stade Paul-Lignon de valider mathématiquement un maintien déjà très bien embarqué, face à Nancy (9e) lors de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 2.

"On a envie de garder l'invincibilité à la maison, gagner le match pour assurer le maintien, que ce soit acquis et qu'on n'en parle plus." Le jeune Ruthénois Alan Kérouédan s'est montré très clair ce vendredi en conférence de presse d'avant-match. Lui et les siens, qui n'ont ainsi plus perdu rue Vieussens depuis le 5 décembre face à Amiens (1-2), soit depuis 10 rencontres de suite, veulent terminer leur saison à domicile sur un bon résultat. Et s'éviter ainsi une dernière sortie périlleuse chez le club "ami" de Grenoble, mais qui risque de jouer une place pour la course à la montée en L1 ce soir-là. 

Face aux Aveyronnais, l'ASNL se présentera avec plusieurs absents importants, notamment en défense. Surtout, les Nancéiens n'ont eux plus rien à jouer, même s'ils disent, notamment par la voix de leur coach Jean-Louis Garcia, vouloir " atteindre voire dépasser la barre des 50 points (ils sont actuellement à 45)". Les gros travaux se préparent en plus lors d'une intersaison qui s'annonce riche en changements. 

Côté sang et or, les rumeurs mercato vont bon train aussi. Le coach Laurent Peyrelade, sous contrat jusqu'en 2023, est régulièrement cité pour s'asseoir sur plusieurs bancs de Ligue 2, notamment celui de l'Amiens SC. Et cela malgré le fait que son président Pierre-Olivier Murat l'ait déclaré, il y a déjà trois semaines, "intransférable". Chez les joueurs aussi, le devenir de 15 éléments dont les contrats se terminent en juin pose question. Sans compter certains qui ont brillé et aiguisent les appétits. On pense notamment à Julien Célestine, qui ne cache pas les contacts en France comme à l'étranger. 

Sur le terrain ce samedi soir, David Douline et Aurélien Tertereau, blessé et en phase de reprise, manqueront à l'appel. Tout comme Jordan Leborgne, suspendu pour trois cartons jaunes. A cause d'une douleur musculaire au psoas, le latéral droit Valentin Henry est lui incertain. Un ultime test doit être effectué ce samedi matin, selon le staff. C'est sans doute d'ailleurs pour cela que le groupe de 18 annoncé ce vendredi soir compte... 19 joueurs.

LES GROUPES

 

A.P.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?