Sud-Aveyron : un collectif conteste l’hôpital médian à La Bastide-Pradines

  • Ils ne veulent pas que les 18 hectares  de la commune servent le projet.
    Ils ne veulent pas que les 18 hectares de la commune servent le projet. ML
Publié le

C’est un nouvel épisode qui ajoute un peu de piment dans la vie bastidole. Cette commune de 105 habitants, d’apparence si paisible, voit un nouveau collectif naître. Cette fois, il se dresse contre le projet d’hôpital médian à Beaumescure. "On est une vingtaine", affirme Christine(*), membre du groupe. Pour l’instant, celui-ci n’a pas souhaité donner son identité mais a adressé un courrier au maire, Yves Malric. "Nous sommes consternés de ne pas avoir été consultés avant, pour un tel projet", développe le courrier. "La santé mentale des Bastidoles est en jeu, certains en pleurent", enchérit-elle. Deux éléments de leur analyse peuvent être remis en question. "Nous avons appris par la presse que vous [Yves Malric] désirez céder des terres de la commune pour la construction d’un hôpital médian, tout près de notre village", introduit la lettre. Ce que n’a jamais affirmé le maire. Dans la presse locale, le 14 avril dernier, il explique : " La commune est bien propriétaire de 18 ha près de l’échangeur n°46. Cependant, aucune délibération n’a été prise, en ce sens, par le conseil municipal. Évidemment, s’il y a un consensus, nous ferons tout pour que l’hôpital médian soit à cet endroit." Voie dans laquelle il poursuit toujours. "Je ne braderai jamais la commune, assure-t-il. Ils disent que je donne le terrain, ce n’est pas vrai." Pierre(*), un autre membre du Collectif bastidol contre l’hôpital médian, nuance tout de même. "Nous voulons d’abord créer le dialogue avec lui, expose-t-il. On ne veut pas incriminer qui que ce soit. On aimerait simplement une réunion d’information publique dans un premier temps." Aucune décision n’a pourtant été prise dans ce sens lors des derniers conseils municipaux. Yves Malric, n’a pas donné suite au courrier. "S’ils veulent venir me voir, ma porte est ouverte. Mais qui dois-je convoquer ?"

(*) Prénoms d’emprunt.

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Affrique

97800 €

En centre ville de Saint Affrique, appartement T2 situé dans une résidence [...]

302 €

Saint Affrique, centre, Place de la Mairie, à louer, appartement T1 en dern[...]

712.5 €

Situé à Saint-Affrique, sur l'axe principal je vous propose un local commer[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 08/05/2021 à 11:29

Quelque soit l'endroit où l'hôpital doit être édifié il y aura un collectif pour s'y opposer. Et si le projet disparaît il y aura un collectif pour réclamer un hôpital.