Les Ouïghours sont-ils vraiment les grands oubliés des médias français ?

  • Imrane, les ouïghours et BFM sur la chaîne #Mytho sur Youtube
    Imrane, les ouïghours et BFM sur la chaîne #Mytho sur Youtube Courtesy of #Mytho
Publié le

(ETX Studio) - Internement, viols, travail forcé... les Ouïghours, cette minorité de l'ouest de la Chine, sont victimes d'une violente répression de la part Pékin. Dénoncé sur les réseaux sociaux, ce "génocide culturel" serait peu relayé dans les médias français. C'est du moins ce qu'affirme la rumeur digitale. Info ou intox ? Réponse avec Maïssa et Scotty, de la chaîne Youtube #Mytho. Premier épisode de notre série "Anti-fake news".

"Les journalistes font exprès de taire le sujet", "c'est parce que les Ouïghours sont musulmans que les Français n'en parlent pas"... Voici ce qu'on peut lire sur les réseaux sociaux : les médias français ne couvriraient pas suffisamment le sort des Ouïghours, ce peuple chinois turcophone et musulman, minoritaire dans l'empire du Milieu, victime d'une politique d'harmonisation culturelle voulue par Pékin, qualifiée par certains spécialistes de "génocide culturel".

Le sujet déchaîne les passions : on avance les intérêts économiques de la France et du reste du monde avec le géant industriel et commercial qu'est la Chine, on soupçonne une sournoise islamophobie à l'origine de ce prétendu silence médiatique. Et la cible est toute désignée : BFM TV.

Pour contrer les idées reçues, Scotty et Maïssa, de la chaîne #Mytho, s'attaquent donc à cette question épineuse : le sujet des Ouïghours est-il réellement écarté des médias français ?

BFM TV n'en parle jamais, vraiment ?

Penchons-nous d'un peu plus près sur la couverture médiatique de la fameuse chaîne d'info continue. Maïssa et Scotty invitent sur leur plateau Igor Sahiri, grand reporter de BFM TV, et il remet d'emblée les choses au clair : BFM TV a réalisé plusieurs reportages sur l'oppression des Ouïghours. Si le journaliste concède une couverture médiatique insuffisante, il en explique la raison principale : ramener informations, images et témoignages de cette région isolée est très difficile actuellement. Le gouvernement chinois verrouille très largement les visas des journalistes étrangers et exerce une surveillance minutieuse sur cette région. BFM TV, chaîne privée dont l'économie repose sur le reportage de proximité, sur le direct et le reportage rapide à produire, n'est donc tout simplement pas la mieux placée "pour envoyer des reporters si longtemps" sans retour sur investissement.

Il faut faire des choix.

Dans ce cas, pourquoi ne pas inviter des représentants de la communauté ouïghoure sur le plateau de télé parisien ? Igor Sahiri évoque les choix éditoriaux et la volonté de BFM TV de traiter en priorité des sujets en rapport avec la France, pour capter plus facilement l'audience. De facto, BFM TV écarte donc régulièrement des informations venant de l'étranger ou concernant une niche. Priorité au Covid, par exemple, aux attentats terroristes survenus en France, ou aux sujets de la vie quotidienne.

La discussion pourrait encore durer des heures, mais Maïssa et Scotty ont obtenu une réponse ferme : non, le canal phare d'Alain Weill ne boude pas à dessein le sujet des Ouïghours. Le grand reporter lance même un défi à l'équipe de #Mytho : "Si vous me proposez le témoignage d'un Ouïghour, je vous fais la promesse de le proposer à ma rédaction en chef pour le diffuser". Chiche ?

#Mytho est une chaîne YouTube anti-fake news, qui nourrit la réflexion autour des médias et des réseaux sociaux, en vue d'aiguiser l'esprit critique des plus jeunes. Le programme est à l'initiative de l'association d'éducation aux médias Lumières sur l'info. Il est porté par 2 figures, Maïssa et Scotty, et traite ces sujets sur un ton humoristique, décalé et pédagogique.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?