Mouret : une chaîne de solidarité payante pour préserver l’avenir d’une famille d’éleveurs

  • Devant son troupeau, Laurent bénéficie de conseils vétérinaires.
    Devant son troupeau, Laurent bénéficie de conseils vétérinaires. Repro CP
Publié le , mis à jour

À La Forcimanie, pour Patrick Bras et sa famille, la catastrophe était imminente : les enchères, avec vente de leurs terres et de leur maison (fini leur élevage bio de chèvres) étaient fixées au 7 mai de cette année. La situation financière était essentiellement consécutive à la crise du lait de chèvre, surtout bio, de 2011-2012.

Dès l’annonce des enchères connue, voisins, amis, maire, agriculteurs, vétérinaires, services sociaux de la Mutualité Sociale Agricole et bien d’autres, se sont mobilisés. Une cagnotte de solidarité a été ouverte et a reçu de nombreux dons pour contribuer à assurer la vie quotidienne de la famille Bras.

Nouveau départ

Un ami déclare : "Patrick a sauvé la situation en acceptant, en ayant la force d’appeler au secours. Suite à son appel, nous n’avons eu aucune hésitation pour être solidaires. Le souhait de mettre en place des réactions collectives et d’aller vite a dominé."

Tous les acteurs impliqués ont ainsi contribué à la possibilité d’un nouveau départ pour la ferme. Après avoir fait le point sur la situation, professionnels, amis et voisins sont passés à l’action. Patrick et son épouse, Magalie, ont donné pouvoir de les représenter à Laurent, leur fils aîné. L’association Solidarité Paysans Aveyron Tarn, par l’intermédiaire de Pierre Tauriac de Broquies, est entrée en discussion avec la banque de la famille Bras. Celui-ci a fait une proposition acceptable, accompagnant Laurent dans sa prise de responsabilité et permettant d’envisager et organiser l’avenir de la ferme. Les enchères ont été annulées.

Pour tous, le résultat est une grande leçon : la force du collectif. C’est une première victoire, le combat, et, surtout la solidarité, continuent.

Prêt à assumer

Le 5 mai, au titre du Groupement Caprin Bio, la vérification de l’état de l’élevage d’un point de vue vétérinaire a été effectuée. Aucun problème particulier n’a été mis à jour. De précieux conseils ont été donnés à Laurent qui se sent totalement prêt à assurer pleinement ses nouvelles fonctions et responsabilités. Le Comité de soutien reste à sa disposition en lui souhaitant une "parfaite réussite".

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Mouret

349000 €

Située dans la deuxième couronne de l'agglomération ruthénoise, MOURETdevie[...]

Toutes les annonces immobilières de Mouret
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 1 mois Le 14/05/2021 à 09:18

Un grand bravo à eux et à tous les intervenants solidaires !