Rodez : la Ville veut inciter au recyclage des mégots de cigarettes

  • Six boîtes à mégots ont été installées dans des lieux stratégiques de la ville.
    Six boîtes à mégots ont été installées dans des lieux stratégiques de la ville.
Publié le

Des boîtes à mégots ont été installées en ville pour inciter les fumeurs à ne plus jetter leurs mégots n’importe où.

On connaissait Jo le taxi et Jo de Bruges. Mais depuis quelques jours, il faut aussi composer avec Jo le mégot. Jo le mégot c’est le petit avatar rigolo imaginé par la Jeune chambre économique (JCE) de Rodez qui a décidé de s’attaquer au fléau des mégots jonchant tous les coins et recoins de la ville. Pour se faire une petite idée, d’après une estimation de l’Insee 4 268 de ces mégots seraient ainsi jetés chaque jour sur le sol à Rodez (donc 1 500 000 tous les ans). Quand on sait qu’un mégot pollue à lui seul l’équivalent de 500 litres d’eau, on comprend mieux l’urgence de la situation et la volonté d’intervenir de la part de la JCE. Pour mener à bien ce combat la JCE s’est associée à la Ville, l’Agglo, l’association Cassiopée et le Sydom (Syndicat départemental des ordures ménagères de l’Aveyron.)

Concours de dessin et boite mégots

Ensemble, les partenaires de l’opération vont imaginer un plan d’attaque décliné en plusieurs phases : un concours de dessin ouvert à tous suivis de l’installation de plusieurs boites à mégots en des lieux stratégiques de la ville. "Cet appel à création avait pour objectif de dénicher les talents du territoire en créant une dynamique positive en faveur de l’écologie et en sensibilisant à l’impact du mégot sur l’environnement, résumait ce mardi, Sarah Vidal, l’adjointe à la citoyenneté, lors de la remise de prix du concours de dessin. Les mégots sont partout autour de nous, sur le trottoir, au bord de la route, dans un caniveau ou bien ailleurs. Il faut que ça change ça ne peut plus durer", ajoute l’adjointe ruthénoise avant d’expliquer les contours du concours. "Chaque participant, il y en avait une trentaine, avait pour objectif de produire une affiche sur laquelle devait apparaître Jo le mégot de manière personnifiée, mis en scène dans une situation particulière dans l’environnement." Un concours remporté par Clément un lycéen ruthénois âgé de 17 ans (voir par ailleurs). Lui et les deux autres lauréats étaient présents à l’inauguration des six boîtes à mégots. Elles ont été installées à des endroits stratégiques. "Elles peuvent être déplacées au vu des résultats", précise Sarah Vidal. Pour glisser son mégot dans la boîte, le fumeur a le choix entre deux récipients sur lesquels ont été posées deux questions. Et selon le côté choisi le fumeur répond à la question. Celles-ci seront amenées à changer. Quant aux mégots ainsi récoltés, ils feront l’objet d’un recyclage pour être transformés ensuite en mobilier de jardin. L’objectif à long terme est d’équiper toutes les villes de l’Agglo (Onet-le-Château était équipée avant Rodez.)

Rachid Benarab
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?