Départementales : le Printemps aveyronnais face à l’omniprésent Laborie sur le canton Causses-Rougiers

Abonnés
  • Causses-Rougiers : le Printemps aveyronnais face à l’omniprésent Laborie
    Causses-Rougiers : le Printemps aveyronnais face à l’omniprésent Laborie
Publié le

La gauche a fait le choix de miser sur un binôme communiste pour tenter de détrôner Christophe Laborie, dans ce qui est le plus grand canton du département. Ce dernier se lance avec Monique Aliès, qui succède à Annie Bel.

Le scrutin sur le canton Causses-Rougiers, le plus grand de l’Aveyron, qui comprend tous les villages de la pointe sud du département, a démarré par une surprise. L’extrême droite, qui a fait de La Cavalerie l’un de ses bastions aveyronnais, n’a pas réussi à constituer une équipe pour participer à l’élection. Pourtant, plusieurs fois en début d’année, Bruno Leleu, le responsable départemental...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
RICHAUD Guilhem
Voir les commentaires
L'immobilier à La Cavalerie

125000 €

Au centre de La Cavalerie, très bel appartement T3 au 1er étage entièrement[...]

483 €

Situé au centre du village, appartement T4 au 1er étage comprenant entrée, [...]

120000 €

La Cavalerie. Maison de Ville au cœur des remparts. Maison traversante sur[...]

Toutes les annonces immobilières de La Cavalerie
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?