A quels labels se fier pour acheter des vêtements éthiques et éco-responsables ?

  • Nombreux sont les labels auxquels se fier pour être sûr d'acheter un vêtement biologique, responsable, et/ou éthique, qui n'est pas nocif pour la santé.
    Nombreux sont les labels auxquels se fier pour être sûr d'acheter un vêtement biologique, responsable, et/ou éthique, qui n'est pas nocif pour la santé. TanyaJoy / Getty Images
Publié le

(ETX Daily Up) - La mode maîtrise plus que jamais l'utilisation des termes "green" et "clean", mais est-ce que cela signifie réellement que les vêtements proposés sont éthiques, durables, et respectueux de l'environnement ? Pour ne plus se tromper, et se tourner vers des marques et produits qui répondent à vos attentes, mieux vaut faire confiance aux labels qui garantissent des normes strictes en matière de produits toxiques, d'agriculture biologique, de commerce équitable, et de respect de l'environnement. En voici cinq sur lesquels vous pouvez vous reposer pour un dressing (vraiment) green.


> Bannir les produits toxiques

Oeko-Tex 
Depuis près de trois décennies, le label Standard 100 by Oeko-Tex, valable aux quatre coins du monde, permet de garantir l'absence de substances nocives dans les textiles, et ce à chaque étape de production et de transformation. C'est donc ici la sécurité sanitaire qui prime, attestant que le textile en question, matière brute ou produit fini, ne nuira pas à la santé des consommateurs. Plusieurs catégories de textile sont prises en compte avec des exigences plus strictes pour celles qui sont en contact direct avec la peau, tout comme pour les articles pour bébés et enfants. Le label a aujourd'hui d'autres certifications, comme Leather Standard pour les cuirs. Pour en savoir plus : Oeko-tex.com. 

> Privilégier des textiles bio

Global Organic Textile Standard (GOTS)
Basée sur des critères sociaux et environnementaux exigeants, la norme mondiale GOTS garantit le caractère biologique des textiles, des matières premières à la fabrication en passant par l'étiquetage. Tous les produits certifiés GOTS ont été conçus à partir de fibres biologiques (95% minimum pour le niveau 1). Mais il est également question de garantir des procédés de production respectueux de la planète, ainsi que des conditions de travail et critères sociaux reposant sur les normes de l'Organisation internationale du travail (OIT). Pour en savoir plus : Global-standard.org.

bioRe
Si un vêtement porte le label bioRe Sustainable Textiles c'est qu'il a été conçu à partir d'une importante quantité de coton biologique produit de façon écologique et équitable, avec une totale transparence sur l'ensemble du processus de production et un outil de traçabilité qui donne même accès à de nombreuses informations. Parmi les nombreux critères que garantit le label, figurent l'absence de pesticides et d'engrais chimiques de synthèse pour la culture, mais également de produits toxiques lors de la coloration, ainsi que des engagements auprès des agriculteurs. Pour en savoir plus : Biore.ch.

> Limiter l'impact sur l'environnement

L'Ecolabel Européen
La Commission européenne est à l'origine de ce label créé il y a presque trente ans. Si aucun label ne permet à ce jour de garantir que vos vêtements n'auront aucun impact sur la planète, cette certification atteste que cet impact sera limité grâce à des normes environnementales exigeantes à chaque étape du cycle de vie de la robe, du pantalon, ou du T-shirt qui finira dans votre dressing. Il s'agit non seulement de limiter les substances nocives, pour l'homme comme pour l'environnement, mais aussi de limiter les déchets et les émissions de dioxyde de carbone, entre autres critères. Ce label est utilisé pour les vêtements comme pour les cosmétiques, les produits ménagers, et même les meubles. Pour en savoir plus : Ec.europa.eu/environment/ecolabel.

> Encourager le commerce équitable

Fairtrade/Max Havelaar
Textiles, cosmétiques, bijoux, fleurs, et produits alimentaires peuvent obtenir ce label à condition de remplir un cahier des charges très strict avec des critères sociaux, environnementaux et économiques. Pour faire simple, il s'agit de produits fabriqués selon les principes du commerce équitable, autrement dit qui permettent de maintenir et d'améliorer les conditions de vie et de travail des agriculteurs et producteurs dans des régions défavorisées, notamment dans l'hémisphère sud, d'encourager l'agriculture biologique, ou encore de préserver les écosystèmes. Notons que les cahiers des charges peuvent sensiblement évoluer en fonction des filières et des pays concernés. Pour en savoir plus : Maxhavelaar.ch.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?