De la Grange à la construction de 39 logements des Terrasses du Lac

  • Un pan de l’histoire locale disparait.
    Un pan de l’histoire locale disparait.
Publié le

Pour les anciens du village, c’est un peu une page de l’histoire de Baraqueville qui se tourne avec la démolition du bâtiment situé à l’arrière du magasin d’optique mitoyen au bar Le Cactus. Et oui, il s’agit bien de l’ancien dancing La Grange. Si le nom n’évoque sûrement rien aux Baraquevillois de moins de 30 ans, ceux qui comptent la soixantaine se souviennent du lieu où ils se retrouvaient pour danser, pour faire la fête. "C’était un peu Le Rétro d’aujourd’hui" nous a même confié l’un d’eux "mais on rentrait quand même plus tôt que les jeunes de maintenant".

Ce bâtiment appartenait à M. Rudelle qui était également propriétaire d’un zoo à Padirac. Alors, l’ère du dancing passée, il hébergeait ici les oiseaux de son parc animalier pendant l’hiver et à diverses occasions, il les montrait à d’éventuels visiteurs.

Un peu plus près de nous, le magasin à l’enseigne Catena tenu par le couple Privat se trouvait trop à l’étroit dans son local de la rue de l’Église, alors, l’ancienne piste de danse s’est vu équipée de rayonnage pour exposer l’infinie diversité de batteries de casseroles et autres produits de la table bien connus du magasin.

Désaffectée depuis un bon bout de temps, la famille Rudelle a vendu à l’association de promoteurs Pasturel-Gueguan. Les lieux vont maintenant changer complètement de destination : les engins de chantier de la société Puechoultres ont rasé le bâtiment en cette fin du mois de mai pour être reconstruits sous une autre forme. Par le projet nommé Les Terrasses du Lac, il s’agira d’ériger deux immeubles comportant au total 36 logements qui devraient permettre de répondre à une demande sur ce type d’habitations à Baraqueville.

Voilà un peu d’histoire de ce bourg résumée par ces quelques pierres emblématiques.

De perpétuelles évolutions et transformations qui s’adaptent aux us et aux besoins de sa population mais qui sont aussi le signe que la cité de Baraqueville ne se meurt pas, ne s’apitoie pas sur son passé et qu’elle va de l’avant.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Baraqueville

195000 €

Au coeur de Baraqueville, cette bâtisse d'environ 245 m2 habitable composé[...]

101000 €

Au coeur du village de Baraqueville, avec tous les commerces à proximité.Ve[...]

148000 €

A VENDRE RÉSIDENCE LES TERRASSES DU LAC Batiment ADans une Résidence neuve [...]

Toutes les annonces immobilières de Baraqueville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?