À Saint-Affrique, la toute première guinguette de la Vilotte s’installe à La Gravière

  • Arnaud Constans et Rémy Arlès, les deux patrons.
    Arnaud Constans et Rémy Arlès, les deux patrons. C.G.
Publié le

Le bar-restaurant du duo Arnaud Constans-Rémy Arlès vient d’ouvrir ses portes.

Quatre cents mètres carrés au total. Cent quatre-vingts places, 100 au bar et 80 au restaurant. Un bail de douze ans. Dix salariés. Les premiers chiffres impressionnent. Depuis quelques jours, la guinguette, installée à La Gravière, a débuté la toute première saison de son histoire.

À l’origine de ce projet : deux compères, originaires du Viala-du-Tarn, dont les familles sont amies de longue date. D’un côté, on retrouve Rémy Arlès, 34 ans, connu notamment comme le capitaine et défenseur du Stade saint-affricain. De l’autre, Arnaud Constans, 43 ans, ancien propriétaire de la boulangerie Le Fournil. "Il y a deux guinguettes à Saint-Rome-de-Tarn, quatre autour de Millau. Elles fonctionnent "du feu de Dieu". On se dit que ça peut marcher à Saint-Affrique. Il manquait un petit endroit reculé, avec une terrasse, pour manger au calme", estime Rémy Arlès. Ce dernier tient à rassurer, au passage, les riverains : "Ce ne sera pas la fête toute la journée. Ce n’est pas du tout notre concept."

De la gym tous les jeudis

Cette terrasse est donc divisée en deux, avec le débit de boissons d’un côté et la restauration de l’autre. Les deux entrepreneurs ont investi dans des oliviers et des jardinières pour délimiter les deux espaces. Des toiles sont tendues, en hauteur, pour faire de l’ombre. Des brises vues ont également été installées pour plus d’intimité. "Nous travaillons avec des fournisseurs locaux, comme les boucheries Nègre et Fabre, détaillent les deux gérants. Pour notre dégustation de fruits de mer, les samedis et dimanches midi, nous irons nous approvisionner au marché." Des animations sont également à l’étude. D’ores et déjà, les jeudis soir, des cours de gym tonique sont prévus avec Érika, coach saint-affricaine. Un "petit concert" sera organisé pour la Fête de la musique, le 21 juin.

Pour faire tourner cette grosse machine, six serveurs – "que des jeunes étudiants originaires de Saint-Affrique" – deux cuistots et deux commis ont été embauchés.

Ouvert sept jours sur sept

"Nous avons commencé les travaux, en janvier, avec l’aménagement des containers qui servent de cuisine et de bar. Nous avons coulé la dalle en béton, en février-mars. Le projet a eu un an de retard à cause du Covid-19, qui a lui-même décalé les élections municipales. Ce projet a bien évidemment été validé par la mairie", rappellent les deux hommes. Le restaurant, dans lequel sont préparés têtes de veau, magrets, saumons et autres seiches, a accueilli, lundi, ses premiers clients. Ce nouvel établissement restera en place jusqu’à fin août-début septembre. Il sera ouvert sept jours sur sept, de 10 heures à minuit.

"Ce que nous souhaitons, c’est que les habitants, de tous les âges, viennent profiter de la guinguette et qu’ils restent à Saint-Affrique." Le compte à rebours est lancé.

Midi Libre
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Affrique

395 €

A louer appartement meublé de type 2 en plein cœur de ville de Saint-Affriq[...]

532 €

Saint Affrique, secteur Cap Vert, à louer appartement de type 3 en 2e étage[...]

310 €

Venez découvrir ce studio lumineux et fonctionnel dans le centre ville de S[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?