Deux électeurs sur trois n'ont pas voté en France, un record historique

  • Un Français sur trois seulement est allé ce dimanche dans l'isoloir.
    Un Français sur trois seulement est allé ce dimanche dans l'isoloir. Archives CP
Publié le

Les spécialistes craignaient un taux d'abstention record pour ces élections régionales et départementales. Une crainte justifiée.
 

Est-ce le contexte sanitaire, des élections que d'aucuns pourraient juger "secondaires" (au plus près pourtant du quotidien de la population) ou un profond désaveu d'un système politique et de ceux qui le font fonctionner ? On pourrait débattre à l'infini des causes, trouver maintes et maintes raisons, et les experts en politique ne manqueront pas de le faire, d'autant qu'un second tour aura lieu le dimanche 27 juin, mais les faits sont là : l'abstention n'a jamais été aussi forte en France lors d'un scrutin.

Lors de ces élections régionales et départementales, l'abstention à 20 heures était estimée à 66,1 % au niveau national, c'est-à-dire que seul un Français sur trois s'est déplacé pour aller voter.

L'Occitanie fait un peu mieux, n'accusant "que" 61,4 % d'abstention. L'Aveyron, bon élève en matière électorale, fait encore mieux, mais là encore, l'abstention dépassera facilement les 50 %.

Le même constat s'est fait d'un bout à l'autre de l'Hexagone : durant ces élections, les représentants du peuple ne représenteront aujourd'hui qu'une minorité de ce même peuple. Aux bardes et autres spécialistes de la chose politique d'en faire une analyse détaillée, voire d'émettre idées et solutions possibles afin de revitaliser la fibre démocratique en chacun.

L. R.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 1 mois Le 21/06/2021 à 09:21

Le fait que deux électeurs sur trois n'aient pas participés aux élections s'explique par le rejet de la classe politique dans son ensemble !