"Des filles présidentes de la République", "Un monde sans sexisme" : quand les enfants livrent leur vision d'une société plus égalitaire

  • Et si on s'inspirait de l'avis des enfants, futurs dirigeants du monde de demain ? C'est ce qu'on fait les éditeurs jeunesse Bayard et Milan, en amont du Forum Génération Égalité qui démarre fin juin à Paris.
    Et si on s'inspirait de l'avis des enfants, futurs dirigeants du monde de demain ? C'est ce qu'on fait les éditeurs jeunesse Bayard et Milan, en amont du Forum Génération Égalité qui démarre fin juin à Paris. Bayard Jeunesse
Publié le

(ETX Daily Up) - Et si on s'inspirait des futurs dirigeants du monde pour aspirer à une société plus égalitaire ? C'est ce qu'on fait les éditeurs Bayard et Milan, en proposant à leurs jeunes lecteurs de formuler leurs propositions pour instaurer plus d'égalité entre les femmes et les hommes. Les enfants n'ont pas hésité à se prêter au jeu. Et leurs réponses sont tout simplement géniales.

"Je voudrais un monde sans violences conjugales, ni féminicides", "J'aimerais que les femmes et les filles puissent faire ce qu'elles veulent". Charlotte, six ans, voudrait pour sa part lire plus d'histoires dans lesquelles les princesses portent secours aux princes. 

À l'occasion du Forum Génération Égalité organisé par ONU Femmes qui se tiendra à Paris du 30 juin au 2 juillet, les deux groupes d'édition jeunesse Bayard et Milan ont invité les enfants âgés de 6-13 ans  à envoyer une carte postale au siège de Bayard. Avec, en guise de message, un souhait reflétant leur vision d'une société où règnerait l'égalité entre les hommes et les femmes. Les meilleures propositions seront proposées et lues devant Emmanuel Macron le 30 juin, jour d'ouverture du forum. 

Certains enfants n'ont d'ailleurs pas hésité à s'adresser directement au Président : "Monsieur, j'aimerais que vous emprisonniez les maris qui frappent leurs femmes", décrète par exemple Noé, huit ans. Nola, dix ans, propose quant à elle d'instaurer "Une heure par semaine d'éducation à l'égalité filles-garçons" dans les programmes scolaires. 

Cette opération "carte postale" lancée par les deux éditeurs s'inscrit dans le cadre du lancement du livret "Tous ensemble pour l'égalité Filles-Garçons", un guide spécialement conçu pour les enfants afin de les aider à déconstruire les stéréotypes de genre tenaces (les filles ne peuvent pas jouer au foot dans la cour de récré, un petit garçon ne doit pas pleurer, etc.). Un petit dico de l'égalité filles-garçons les aidera également à mieux comprendre certains termes et concepts tels que le machisme, le patriarcat ou encore la charge mentale.

"En contribuant à ce que filles et garçons comprennent l'importance d'être égaux, il nous semble que nous assumons notre responsabilité d'adultes chargés de tracer le chemin vers un futur plus responsable et équitable", souligne dans un communiqué Delphine Saulière, directrice des magazines enfance chez Bayard Jeunesse.

Les enfants sont toutefois loin d'ignorer les inégalités de genre qui perdurent dans nos sociétés. Une consultation réalisée en amont de l'édition du livret auprès d'un millier de jeunes lecteurs a notamment révélé que 72% des enfants sondés ont déjà vécu ou ont été témoins d'une discrimination liée au genre. Plusieurs d'entre eux ont notamment déclaré avoir entendu ou subi des moqueries et des méchancetés à caractère sexiste. 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?