Luc-la-Primaube : maintenir la qualité nutritionnelle des repas dans les restaurants scolaires

  • Les tout-petits lors du repas dans la salle Vol de nuit à l’espace Saint-Exupéryà La Primaube.
    Les tout-petits lors du repas dans la salle Vol de nuit à l’espace Saint-Exupéryà La Primaube.
Publié le

Lors de la dernière séance publique du conseil municipal, Florence Petit, adjointe au maire, responsable de la commission jeunesse-périscolaire, a présenté le lancement de la procédure d’appel d’offres concernant un marché de fourniture et de service ayant pour objet l’élaboration, la fourniture et la livraison de repas en liaison froide dans ses restaurants scolaires. Cette prestation de service s’inscrit en faveur du développement économique agricole et de la qualité des menus proposés en restauration collective. L’objectif est de promouvoir les modes de production autres que ceux conventionnels dans le cadre de sa politique de développement durable. Ainsi le fournisseur devra justifier le mode de production des fournitures concernées. La confection et la fourniture des repas en liaison froide doit prendre en compte la préservation de l’environnement ainsi qu’un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à la condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire.

La restauration scolaire répond à une double exigence : maintenir la qualité nutritionnelle des repas et mieux informer les parents, notamment sur les questions liées à la sécurité alimentaire. L’alimentation d’un enfant d’âge scolaire est essentielle pour sa croissance, son développement psychomoteur et ses capacités d’apprentissage. Elle doit être équilibrée, variée et répartie au cours de la journée : par exemple 20 % du total énergétique le matin, 40 % au déjeuner de midi, 10 % à quatre heures et 30 % le soir. Le temps du repas est l’occasion pour les élèves de se détendre et de communiquer. Il doit aussi être un moment privilégié de découverte et de plaisir. Aussi la collectivité souhaite proposer aux enfants des plats appétissants et goûteux.

Le montant estimé de ce marché est d’un montant supérieur à 214 000 € HT et nécessite de lancer une procédure formalisée sous forme d’appel d’offres. Lors de l’année scolaire 2019-2020, 33 106 repas ont été servis aux restaurants scolaires de La Primaube et de Luc. Près de 50 000 repas seront servis lors de cette année scolaire 2020-2021.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

82000 €

Grand rodez à 10 min du centre ville , dans le village de Luc, agreable ter[...]

543 €

Dans le secteur de La Primaube, notre agence vous propose ce grand appartem[...]

115000 €

Luc La Primaube, terrains plats constructibles et viabilisés de 1210 m2. Se[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?