Départementales, Rodez-1 : Lisa Frayssinhes et Matthieu Lebrun, l'envie de "rétablir la confiance"

Abonnés
  • Lisa Frayssinhes et Matthieu Lebrun
    Lisa Frayssinhes et Matthieu Lebrun
Publié le , mis à jour
Margot Pougenq

Le binôme, qui est arrivé deuxième du premier tour des élections, met le social, le bien vieillir et l’écologie au centre de leur projet.

"Nous nous engageons à ne pas cumuler les mandats", insistent Lisa Frayssinhes et Matthieu Lebrun, qui a quitté le conseil municipal ruthénois pour se lancer dans la course aux élections départementales. Le binôme du Printemps aveyronnais (Union de la gauche), qui se dit représentant "de tous ceux qui veulent que les choses changent", est en lice pour le deuxième tour des élections. Dimanche dernier, le duo a obtenu 27,92 % des suffrages face à Sarah Vidal et Arnaud Combet, dont l’étiquette "majorité municipale" pour des élections départementales, fait sourire Matthieu Lebrun.

Si le binôme est arrivé deuxième du premier tour sur le canton de Rodez-1, les deux candidats reconnaissent que la grande gagnante du jour est l’abstention. "Notre canton a le taux le plus élevé d’abstention du département : 68 %", alarme l’ancien élu de Rodez citoyen. "Ce sont dans les quartiers populaires que les taux les plus élevés." Le bureau de vote de la gare a comptabilisé 71 % d’abstention, celui de Gourgan 72 % et celui de Saint-Éloi, 75 %. "Ces chiffres doivent nous faire réfléchir et encore plus les personnes qui sont déjà élues", assure Matthieu Lebrun.

"On s’est rendu compte en faisant du porte à porte que les habitants de ces quartiers se sentent comme les oubliés des entre-deux élections", détaille-t-il. "C’est pour ça que nous souhaitons rétablir la confiance entre les élus, les institutions et les citoyens", ajoute Lisa Frayssinhes.

Parmi leurs projets, les candidats du Printemps aveyronnais tiennent à " agir pour tous et avec tous. " Leur souhait est que les habitants prennent part aux décisions qui concernent leur quotidien, notamment avec "la création d’un conseil citoyen" et en leur permettant "d’obtenir le droit au référendum d’initiative citoyenne (RIC) pour les décisions départementales", détaille Lisa Frayssinhes.

Le binôme met également l’accent sur le bien vieillir, l’économie de proximité, la rénovation thermique et la dynamisation de la vie sociale. Le binôme devra rassembler plus de voix que celui de Sarah Vidal et Arnaud Combet, qui a obtenu 46,77 % des suffrages, "mais pour seulement 13 % des inscrits", rappelle Matthieu Lebrun.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?