Plus que le sexe, c'est la stabilité affective que rechercheront les célibataires cet été

  • Si plus d'un tiers des Français seront plus ouverts sexuellement cet été, la majorité affirme avant tout chercher une relation stable.
    Si plus d'un tiers des Français seront plus ouverts sexuellement cet été, la majorité affirme avant tout chercher une relation stable. nemke / Getty Images
Publié le

(ETX Daily Up) - Levée des restrictions sanitaires oblige, les célibataires français pourraient profiter de l'été pour rattraper le temps perdu et faire le plein de rencontres. La température devrait grimper d'un cran dans bien des campings, hôtels, et autres locations saisonnières. Mais qu'on ne s'y trompe pas, les célibataires ne comptent pas pour autant multiplier les partenaires sexuels. Ce qu'ils recherchent, c'est avant tout une relation stable.

Après une année de disette sexuelle, mais aussi affective, les célibataires verraient-ils en l'été la saison de tous les possibles - et de toutes les rencontres ? Il faut dire que cette année de confinement a pesé sur le moral d'une large partie des Français, notamment les personnes seules, pour lesquelles les rencontres sont soudainement devenues impossibles - ou relevant du parcours du combattant. Résultat, le déconfinement sonne l'heure du rattrapage, des rencontres à gogo, et d'une liberté sexuelle plus exacerbée que d'ordinaire.

Plus ouverts sexuellement…

Plus d'un Français sur trois (37%) envisagent d'ores et déjà d'être plus ouverts sexuellement cet été, d'après un sondage réalisé par l'Ifop pour CAM4 et Hotvideo*. Cela concerne toutefois davantage les hommes (46%) que les femmes (27%), et davantage les jeunes (44%) que les personnes âgées de 50 ans et plus (22%). Plus en détail, un quart des Français pensent être plus disposés à avoir un rapport sexuel sans être amoureux et à céder aux avances de quelqu'un qu'à l'accoutumée. 

Les célibataires ne comptent d'ailleurs pas s'embarrasser de longs discours et autres sérénades pour arriver jusque sous la couette. Un cinquième des personnes interrogées confient être pressées d'arriver "au stade sexuel" avec leur futur partenaire potentiel et pensent même être plus souples dans leurs critères de choix pour trouver un partenaire sexuel.

… Mais pas question d'enchaîner les conquêtes

Mais ce n'est pas l'envie de sexe à proprement parler qui rythmera le quotidien des célibataires cet été. Ces derniers ne cherchent pas à allonger la liste de leurs conquêtes occasionnelles, bien au contraire. Ils sont en quête d'une certaine sécurité sexuelle comme affective; chose qui a manqué à beaucoup pendant cette année éprouvante. Résultat, seuls 14% des célibataires interrogés souhaitent multiplier les partenaires sexuels pendant l'été, contre 86% qui recherchent avant tout une relation stable. 

"Contrairement à certaines idées reçues, cette enquête montre que les célibataires sortent de la crise sanitaire avec plus l'envie d'avoir un partenaire de longue durée qu'une multitude de partenaires occasionnels, et ceci y compris dans un contexte estival pourtant propice aux aventures d'un soir. Ce besoin de sécurité affective et sexuelle paraît assez logique pour une catégorie de la population qui a particulièrement souffert psychologiquement de l'isolement social imposé de manière plus ou moins continue durant un an", explique François Kraus de l'Ifop.

La peur de contracter le covid pendant l'été pourrait toutefois constituer un obstacle à cette quête de l'amour - ou du sexe. Un quart des célibataires interrogés déclarent, par exemple, envisager de ne pas fréquenter un lieu où ils auraient pu rencontrer de potentiels partenaires par crainte d'être infectés par le coronavirus. Ils pourraient également éviter d'embrasser (24%) ou de faire l'amour (20%) avec une personne qui leur plaisait.

* Cette étude Ifop pour CAM4 et Hot Vidéo a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 10 mai 2021, auprès d'un échantillon de 1.000 célibataires, extrait d'un échantillon national représentatif de 3.003 personnes âgées de 18 à 69 ans résidant en France métropolitaine.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?