A quoi tient la crédibilité d'une information ? Une étude américaine se penche sur la question

  • Près de 80% des Américains se fient à leur instinct pour juger la crédibilité d'une information.
    Près de 80% des Américains se fient à leur instinct pour juger la crédibilité d'une information. da-kuk / Getty Images
Publié le

(ETX Daily Up) - Vous ne lisez pas les news qui vont à l'encontre de votre vision du monde ? Vous n'êtes pas le seul, selon une nouvelle étude de l'université de Bentley. Des chercheurs américains ont découvert que les lecteurs ont du mal à concevoir des événements qu'ils jugent peu plausibles. 


Sandeep Purao et ses collègues ont étudié les réactions des lecteurs de sites d'information partisans face à un fait d'actualité qui ébranle leur vision du monde. Ils se sont penchés sur les événements liés à la campagne sénatoriale de 2017 en Alabama. Si cette élection est d'ordinaire une formalité pour les candidats républicains, la campagne de l'ancien juge ultraconservateur Roy Moore a été entachée par de nombreuses accusations d'agressions sexuelles. 

Les chercheurs ont analysé les commentaires de lecteurs du site d'information libéral Daily Kos et de ceux abonnés au média politique conservateur Breitbart News. Si ces deux groupes n'ont pas la même vision des événements de la campagne sénatoriale de Roy Moore, ils ont recours aux mêmes mécanismes pour jeter le doute sur des faits qu'ils trouvent peu vraisemblables. 

Se fier à son instinct

Ainsi certains lecteurs publient des commentaires dans lesquels ils s'interrogent sur les motivations des différentes parties impliquées dans le scandale. D'autres y partagent des informations erronées, tandis que certains se livrent même à des attaques personnelles. Des stratégies que les chercheurs décrivent comme des "ruptures" pour empêcher le groupe de reconnaître un événement nouveau. 

"Nous essayons encore de comprendre les causes de la désinformation et des chambres d'écho politiques. Notre étude ouvre une fenêtre sur la façon dont la délibération peut s'effondrer dans les groupes fermés", affirme le Dr Sandeep Purao, l'un des principaux auteurs de l'étude

Le Pew Research Center s'est également penché sur la question à travers un sondage, qui cherche à déterminer les facteurs que les Américains estiment importants pour juger de la fiabilité d'une actualité. Si la grande majorité des personnes interrogées (88%) s'en rapporte à l'organisme de presse qui a partagé l'information, 77% se fient, eux, à leur instinct. Ce phénomène est particulièrement marqué chez les Afro-Américains (38%), et beaucoup moins chez les Hispaniques (26%) et les personnes d'origine asiatique (22%).

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?