S'ils avaient le choix entre plusieurs offres d'emplois, 78% des salariés choisiraient l'entreprise la plus écolo

  • La formation aux enjeux écologiques demeure très demandée par les salariés, avec un fort succès auprès des jeunes, sensibles à la cause.
    La formation aux enjeux écologiques demeure très demandée par les salariés, avec un fort succès auprès des jeunes, sensibles à la cause. PopTika / Shutterstock
Publié le , mis à jour

(ETX Daily Up) - Travailler dans une entreprise qui a pris le tournant de la transition écologique n'est pas un critère à prendre à la légère. D'ailleurs, entre plusieurs offres d'emploi équivalentes, 78% des salariés choisiraient de rejoindre une entreprise impliquée dans l'environnement. Et les sociétés ont tout à y gagner pour redorer leur image. C'est le chiffre du jour.


La transition écologique est au coeur des préoccupations des salariés. Ces derniers seraient même plus attirés par des entreprises engagées en faveur de l'écologie, selon la dernière étude de l'Institut CSA pour Linkedin et l'ADEME. "Cette étude montre à quel point les entreprises et leurs salariés ont un rôle à jouer dans la transition écologique", déclare Arnaud Leroy, Président Directeur de l'ADEME.

Le salarié se préoccupe de l'écologie en entreprise 

Dans les entreprises, une grande majorité des salariés déclare se sentir concernée par l'environnement. 71% affirment agir personnellement pour la transition écologique au sein de leur entreprise, bien que ces actions se limitent pour l'instant aux "écogestes" : éteindre son ordinateur le soir, trier les déchets sur le lieu de travail, réduire les documents imprimés… Un sujet récurrent lorsque l'environnement est évoqué auprès de salariés, selon l'étude.

Mais comment aller au-delà des "écogestes" ? Des formations aux enjeux écologiques sont très demandées par les salariés, avec un fort succès auprès des jeunes (61%), sensibles à la cause. 14% expliquent avoir déjà suivi une formation sur leur temps personnel 31% ont l'intention d'en suivre une. 

De plus en plus de salariés pensent d'ailleurs à exercer des métiers autour de l'écologie et de la transition : 42% en moyenne souhaitent se reconvertir ou changer de métier, notamment chez les plus jeunes, où 52% des moins de 35 ans évoquent ce désir de changement.

"L'écologie n'est pas un pari d'avenir"

Hormis l'urgence de ces questions environnementales, "la cause est un pari gagnant" pour l'employeur, révèle l'étude de l'Institut CSA, car 78% des salariés choisiraient (à offres équivalentes) d'aller travailler pour une organisation véritablement engagée dans la transition écologique.

"Les actions concrètes en faveur de l'écologie sont désormais de vrais atouts pour la marque employeur. La transition vers l'économie verte nécessitera un changement important dans les rôles et les compétences des professionnels dans le monde entier", déclare Fabienne Arata, Country Manager de Linkedin France. 

"L'écologie n'est ainsi plus un 'pari d'avenir' pour les entreprises, mais un investissement pour attirer les talents ainsi que les clients", conclut l'étude. 

*Etude de l'Institut CSA pour Linkedin et l'ADEME, réalisée sur internet entre le 30 avril et le 10 mai 2021 sur un échantillon représentatif de 1.004 personnes travaillant dans la fonction publique, des entreprises publiques ou privées ou des ONG.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?