Départementales : Abinal-Abadie transforme l’essai haut la main sur le canton Rodez-Onet

  • Les candidats en attente de la proclamation des résultats.
    Les candidats en attente de la proclamation des résultats. JAT
Publié le

Jean-Philippe Abinal et Valérie Abadie Roques, les candidats sortants l’emportent avec 58,13 %. Ils ont profité d’une participation plus importante qu’au premier tour.

Valérie Abadie-Roques et Jean-Philippe Abinal, le binôme sortant transforme l’essai. Arrivés largement en tête, au premier tour (avec un score de 50,16 %) les candidats, positionnés sous la bannière d’Arnaud Viala améliorent leur score de plus de 7points. Ils remportent ce second tour avec un score de 58,13 % et ce malgré une participation assez faible de 37,03 % sur le canton Rodez-Onet. En face, le binôme Jean-Louis Roussel et Isabelle Courtial fait 41,87 % (contre 34, 94 % au premier tour).

Malgré la défaite du binôme Mathieu Ginestet et Maëva Huet au premier tour, qui a appelé à voter pour les candidats du Printemps aveyronnais, Jean-Louis Roussel et Isabelle Courtial n’ont pas pleinement profité des reports de voix potentiels à gauche (14.9 %).

Valérie Abadie-Roques, Jean-Philippe Abinal et leurs remplaçants continuent de s’enraciner sur le canton Rodez-Onet, qu’ils ont ravi en 2015. Les gagnants l’expliquent par leur bilan. "Nous avons un bilan et nous voulons être dignes de confiance. C’est une large majorité qui a voté pour nous et nous en sommes ravis", confie Jean-Philippe Abinal.

Mais les élus ne souhaitent pas rester sur un bilan. "Nous allons réaliser notre programme et tous les projets promis. Nous allons continuer à nous retrousser les manches", annonce Christine Corail, remplaçante.

Durant la campagne, le binôme centre droit a notamment travaillé sur les projets d’une crèche et d’un Ehpad. "Notre entente avec les villes de Rodez et d’Onet-le-Château fait que nous pouvons mener à bien nos projets, comme nous l’avons fait pour la route de Fontanges-Bel-Air", rappelle Jean-Philippe Abinal.

Du côté des perdants de cette élection, Jean-Louis Roussel regrette "un taux de participation très bas, même s’il est en hausse par rapport au premier tour".

"Une élection municipalisée"

Ce taux de participation l’amène à s’interroger sur la démocratie locale. "Une abstention de la sorte donne forcément la prime au sortant. Je regrette qu’on ait volontairement fait la confusion entre une élection départementale qui doit prendre de la hauteur et des candidats qui n’ont fait que parler de projets locaux pour Onet-le-Château", confie Jean-Louis Roussel.

Et d’ajouter, "ce n’est pas une super élection locale".

Malgré tout, les candidats du Printemps aveyronnais espèrent bien continuer à travailler sur " la matière donnée par les échanges durant la campagne". "Nous avons rencontré des citoyens intéressants qui nous ont fait part de leurs inquiétudes et de leurs déceptions. Ce sont des préoccupations sur lesquels nous allons travailler", promet Isabelle Courtial, également conseillère municipale à Onet-le-Château.

C’est la deuxième fois que Jean-Louis Roussel brigue le canton Rodez-Onet, tout comme Isabelle Courtial. En 2015, trois autres binômes s’étaient positionnés à gauche (Bruno Gares et Nathalie Sépart, Bruno Cortijo et Ondine Toïgo, Jean-Luc Paulat et Isabelle Courtial).

Jean-Philippe Abinal, Valérie Abadie-Roques (avec Arnaud Ramplou et Christine Corail) avaient profité de cette division pour ravir le canton de Rodez-Onet.

Rodez-Onet

1. Valérie Abadie-Roques et Jean-Philippe Abinal 58,13 %2. Jean-Louis Roussel et Isabelle Courtial 41,87 %
Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

240 €

Studio Rodez dernier étage sans ascenseur, situé en haut de la rue du 11 no[...]

284 €

Vous êtes à la recherche d'un petit pied-à-terre sur RODEZ, ou bien vous êt[...]

82000 €

A VENDRE RÉSIDENCE GREEN PARK Dans une Résidence neuve située à 750m de l'I[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?