A Rodez et ailleurs, les salles obscures retrouvent la lumière et la fête

Abonnés
  • Yann Marie, le directeurdu multiplexe heureuxde retrouver "son" public.
    Yann Marie, le directeurdu multiplexe heureuxde retrouver "son" public. so
Publié le

À partir d’aujourd’hui, les cinémas sont en fête. Jusqu’à dimanche, toutes les séances sont à 4 €. Pour l’occasion, le CGR programme des dizaines de films par jour, dès 9 heures, jusqu’à 22 h 30.

Les salles nous ont manqué depuis une année. Mais depuis le 19 mai, le public a pu retrouver le chemin des cinémas, avec des jauges et des masques.

À partir d’aujourd’hui, et jusqu’à dimanche inclus, le cinéma passe en mode "fête", dans toute la France. "C’est très simple. C’est 4 € la séance, tous les films et pour tous les publics", annonce Yann Marie, le directeur du multiplexe CGR, heureux de retrouver son public. Un tarif réduit qui permettra de mettre les bouchées doubles pour rattraper un an "sans film".

On peut d’autant plus se régaler – seul, en famille, en couple ou entre amis – que la programmation est également au rendez-vous.

"Nous avons beaucoup de films, en plus de toutes les sorties nationales. Il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les publics. On a de quoi satisfaire tout le monde", ajoute le directeur du multiplex à Rodez.

À titre d’exemple, on peut citer Cruella de Craig Gillespie, Pierre Lapin 2 de Will Gluck, Présidents d’Anne Fontaine (avec Jean Dujardin), Le sens de la famille, de Jean-Patrick Benes, Hitman et Bodyguard 2 de Patrick Hughes… La liste est longue.

Afin que les cinéphiles puissent en profiter au maximum, Yann Marie compte faire tourner les machines dix heures par jour.

Avis aux lève-tôt, les séances vont débuter à 9 heures et la dernière séance est programmée à 22 h 30. Le directeur du multiplexe ne comptera pas ses heures pour satisfaire ses clients et rattraper le temps perdu.

Festival de Cannes

Et dès mardi prochain, à la fin de la fête du cinéma, le CGR se met en mode Festival de Cannes.

"Nous projetterons "Annette", avec Adam Driver, Marion Cotillard", se réjouit Yann Marie, sur le pont, quasiment tous les jours, depuis la réouverture des cinémas. Cet événement sera suivi par d’autres réjouissances. Le but étant de remettre le cinéma, à nouveau, dans les habitudes et les routines du public.

La stratégie commence d’ailleurs à payer. "On ne refait pas le plein comme avant le Covid-19, mais on sent que ça repart. Je suis très optimiste pour la suite. Les gens avaient besoin de revenir dans nos salles et nous avions besoin de les revoir. Je recommence à revoir nos habitués et ça me fait franchement plaisir", annonce Yann Marie, avec un large sourire !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

310 €

Dans notre agence, nous vous invitons à venir découvrir cet appartement de [...]

82000 €

A VENDRE RÉSIDENCE GREEN PARK Dans une Résidence neuve située à 750m de l'I[...]

240 €

RODEZ - STUDIO fonctionnel à proximité du Lycée Monteil et de l'IUT compre[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?