Tour de France : les coureurs ont posé le pied à terre et ont roulé au ralenti au départ de la 4e étape

  • Après de nombreuses chutes la veille, les coureurs ont protesté au départ de la 4e étape.
    Après de nombreuses chutes la veille, les coureurs ont protesté au départ de la 4e étape. Repro DDP - AFP, Thomas Samson
Publié le , mis à jour

Suite aux nombreuses chutes de la veille, un mouvement de protestation s'est organisé au sein du peloton ce mardi. 
 

Ce mardi 29 juin au départ la 4e étape du Tour de France entre Redon et Fougère, les coureurs de la Grande Boucle ont cessé de pédaler 1 kilomètre après que le départ réel a été donné, posant le pied à terre sans descendre de vélo, et s'arrêtant pendant 1 minute, avant de repartir.

La raison : dénoncer auprès de l'organisation un certain sentiment d'insécurité pendant la course. Les premières étapes de la compétition, notamment la troisième disputée lundi entre Lorient et Pontivy, ont été marquées par de nombreuses chutes, dont l'un a provoqué l'abandon de l'Australien Caleb Ewan, l'un des cadors du sprint dans le peloton.

Lors de la 1re étape déjà, la pancarte d'une spectatrice avait provoqué la chute de plusieurs coureurs.

A lire aussi : Tour de France : appel à témoins pour retrouver la spectatrice à l'origine de l'accident de la 1re étape

 

A notre qu'il n'y a pas eu d'incidents ce mardi lors de cette 4e &tape, remportée au sprint par Marc Cavendish.

J. L.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 2 mois Le 29/06/2021 à 19:43

C'est nouveau !
Nous avons à présent des coureurs CGTistes !
Enfin pas tout à fait car ils se sont arrêtés et ont manifesté mais sans la moindre revendication !