Tourisme : une "Route Soulages" entre Rodez et Conques

  • Une démarche touristique territoriale autour de Pierre Soulages.
    Une démarche touristique territoriale autour de Pierre Soulages. Centre Presse - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Le musée Soulages, le musée Fenaille, le musée des arts et métiers traditionnels de Salles-la-Source et l'abbatiale de Conques en sont les jalons. 

Tel le pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui fait tamponner sa credencial à chacune de ses étapes, le touriste qui marche sur les pas de Pierre Soulages en Aveyron pourra faire tamponner un dépliant qui détaille les étapes de la nouvelle "Route Soulages".  Il faut voir dans cette proposition les prémices d'une nouvelle offre touristique importante autour de Pierre Soulages. 

À Conques, où le "maître de l'outrenoir" a pris cette décision de devenir artiste avant de réaliser bien plus tard les vitraux aujourd'hui célèbres de l'abbatiale, et à Rodez, où le musée Soulages, depuis son ouverture ne cesse de séduire les visiteurs, de même que le musée Fenaille et ses statues-menhirs qui ont inspiré le peintre, la volonté est bel et bien là. Salles-la-Source, via le musée des arts et métiers traditionnels, qui traduit la vision du travail manuel de Pierre Soulages et où, pour l'anecdote, son père a travaillé quand ce n'était qu'une filature, a été invité à marcher dans cette nouvelle aventure. 

L'accord du peintre

"Cela se fait pas à pas. Nous avons eu l'accord de Pierre Soulages pour créer cette Route Soulages, ce qui  est très important pour nous" lancent en chœur Bernard Lefèbvre, le maire de Conques en Rouergue, et Benoît Decron, le directeur du musée Soulages. Ce dernier insistant sur la "chance d'avoir un artiste qui, à 102 ans, travaille toujours, a toujours des projets et s'intéresse de près à ce que nous faisons". 

La création d'une billetterie commune, d'une démarche d'art contemporain entre Conques, Salles-La-Source et Rodez ou sur le GR62, qui pourrait bénéficier d'un nouvel éclairage, l'arrivée de nouveaux partenaires sont autant de réflexions qui nourrissent les acteurs de cette "Route Soulages". " Mais il n'est pas question de faire n'importe quoi. Cela se fait à petits pas. Ce n'est pas Disneyland. Nous devons rester dans une démarche qui correspond à l'esprit Pierre Soulages", avance Benoît Decron. 

Un attrait touristique majeur

Quoi qu’il en soit, plus que jamais, Pierre Soulages et son œuvre représentent un attrait touristique majeur pour le territoire. " À Conques, beaucoup de visiteurs nous disent qu'ils vont au musée Soulages ou qu'ils en viennent. Et inversement à Rodez, beaucoup disent qu'ils vont aller à Conques ou en viennent. Cela justifie de proposer une offre touristique" explique le maire de Conques en Rouergue. La Route Soulages s'inscrit également dans la démarche des Grands sites de France initiée à Conques en Rouergue. 

Certes, jamais cette "Route Soulages" ne connaîtra la fréquentation des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle, mais il est évident qu'elle pourrait, au fil des ans, représenter un atout d'attractivité majeur pour le tourisme aveyronnais.    

Voir les commentaires
L'immobilier à Conques-En-Rouergue

86000 €

Située non loin du grand site classé de Conques, maison en pierre T4 d?envi[...]

261500 €

Situé au calme et en position dominante, cet ancien corps de ferme se compo[...]

1580000 €

A vendre magnifique propriété avec demeure de charme située à Conques, bour[...]

Toutes les annonces immobilières de Conques-En-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?