Aveyron : le bleu de brebis continue d’irriter la Confédération paysanne

  • Le nouvel emballage du fromage lancé en 2019 par Société des caves n’a pas convaincu le syndicat agricole. S’il ne dénonce plus une « contrefaçon » du roquefort, il s’inquiète toujours des conséquences pour le roi des fromages.
    Le nouvel emballage du fromage lancé en 2019 par Société des caves n’a pas convaincu le syndicat agricole. S’il ne dénonce plus une « contrefaçon » du roquefort, il s’inquiète toujours des conséquences pour le roi des fromages. Midi Libre / Archives - VICTOR GUILLOTEAU
Publié le

Le nouvel emballage du fromage lancé en 2019 par Société des caves n’a pas convaincu le syndicat agricole. S’il ne dénonce plus une "contrefaçon" du roquefort, il s’inquiète toujours des conséquences pour le roi des fromages.

La Confédération paysanne ne désarme pas.Il y a deux ans maintenant, la section départementale du syndicat était à l’origine de la fronde contre le bleu de brebis, le fromage lancé en 2019 par Société des caves, qu’il accusait d’être une "contrefaçon" du roquefort.

En cause notamment, l’emballage de ce nouveau En effet, ce fromage persillé au lait de brebis, plus doux que le roi des fromages, fait à partir de lait pasteurisé, et qui ressemble énormément, visuellement au roquefort. Mais celui-ci n’en est évidemment pas. Il ne respecte pas le cahier des charges de l’AOP, et Société ne le vend d’ailleurs pas comme tel.

Un packaging revu il y a quelques semaines

Pour l’entreprise, il s’agissait de toucher un nouveau public, plus jeune, notamment déjà consommateur des différents bleus sur le marché. Seulement son packaging notamment pouvait induire en erreur le consommateur. S’il n’y avait eu aucun reproche de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, qui n’y a pas vu une contrefaçon, l’avis des opposants au produit a toutefois fait beaucoup de bruit, pas forcément idéal pour un lancement. Cependant, la confédération paysanne n’a pas été la seule à tiquer sur le sujet. L’INAO, qui surveille les produits d’appellation avait également pris une position peu favorable envers ce nouveau produit.

Pour apaiser les choses, en concertation avec la Confédération générale de roquefort, l’interprofession qui gère l’AOP et l’INAO, Société des caves, filiale de Lactalis, a revu sa copie et changé son emballage. Si le produit, vendu uniquement dans les rayons libre-service des supermarchés n’a pas évolué, le nouveau packaging qui met bien plus en avant le produit (et donc le fait que ce ne soit pas du roquefort) a aussi vu la marque (Société), très associée au Roquefort, être réduite en taille. Ces nouveaux emballages sont arrivés dans les rayons il y a quelques semaines.

Un reproche envers les producteurs de lait

Ce changement forcé par l’INAO a réjoui la Confédération paysanne, qui s’est félicitée, ce week-end dans un communiqué, du "carton jaune attribué à l’équipe Lactalis-Société".

Cependant, le syndicat continue à avoir des inquiétudes majeures sur le Bleu de brebis et le nouvel emballage ne le convainc pas vraiment. "Nous continuons à dénoncer le détournement du célèbre logo vert Société, intimement lié à l’AOP Roquefort, pour promouvoir un autre produit que le Roquefort, précise la section départementale. Nous regrettons aussi l’aveuglement de certains producteurs qui ouvrent les vannes du lait de brebis, sans se soucier du prix du lait ni de sa destination. Nous continuerons à nous battre pour la relance du produit à forte valeur ajoutée qu’est le Roquefort, avec tout son potentiel historique, social, culturel, qui a fait la richesse du rayon de Roquefort, et ne céderons pas face à la loi du productivisme."

Voir les commentaires
L'immobilier à Roquefort-Sur-Soulzon

60000 €

Nous vous proposons une vente en viager occupé avec une rente mensuelle de [...]

215000 €

À vendre, maison familiale de type 4 sur l'axe Saint-Affrique/Millau, et à [...]

Toutes les annonces immobilières de Roquefort-Sur-Soulzon
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?