Petit prince du wakeboard, Maxime Roux, un enfant de la vague

Abonnés
  • Pour arriver à un tel niveau, Maxime s’entraîne sur l’eau deux à trois fois par semaine. Il partage le reste de son temps entre trampoline, Youtube, et basket-ball. DR Pour arriver à un tel niveau, Maxime s’entraîne sur l’eau deux à trois fois par semaine. Il partage le reste de son temps entre trampoline, Youtube, et basket-ball. DR
    Pour arriver à un tel niveau, Maxime s’entraîne sur l’eau deux à trois fois par semaine. Il partage le reste de son temps entre trampoline, Youtube, et basket-ball. DR
Publié le

Champion de France de Wakeboard à tout juste 11 ans, Maxime Roux empile depuis les titres avec la régularité d’un métronome. Champion d’Europe, puis champion du monde junior, le natif de Capdenac-Gare vise aujourd’hui le Graal en Open, la catégorie reine. Rencontre avec un surdoué du wakeboard bien dans sa tête et dans ses pompes.

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années ! Maxime Roux, 17 ans, est de cette trempe. Champion de France de wake à tout juste 11 ans, le jeune homme qui vient de souffler ses 17 prrintemps est aujourd’hui ce qu’il se fait de mieux dans la discipline. Dans les disciplines, soyons précis, le natif de Capdenac-gare étant aussi performant en wake-câble - tracté par un téléski sur un plan d’eau - qu’en wake bateau. C’est-à-dire, vous l’aurez compris, tiré par une embarcation aux moteurs survitaminés. "Les riders aussi forts dans les deux disciplines ne sont pas très nombreux, valide Didier, le père. Peut-être une dizaine dans le monde. Pas beaucoup plus."

Une singularité qui détonne dans le petit monde du wake. "Maxime est franchement au-dessus en wake bateau, c’est la référence française de mon point de vue, confirme son plus grand fan. En wake câble c’est moins évident. Il est, disons, dans le peloton de tête mais ça pousse derrière."

Avec la nonchalance de son âge, le rider ne dit pas autre chose : "les petits jeunes arrivent. La compétition se resserre un peu plus chaque année."

Surclassé dans la catégorie reine

Lui a qui néanmoins trusté à peu près tous les titres nationaux et internationaux depuis ses 11 ans vient d’ailleurs d’être surclassé dans la catégorie Open, la catégorie reine de la discipline où naviguent les pontes mondiaux de ces deux disciplines. Mélange, pour les béotiens, de ski nautique, de snowboard et de surf. "En bateau, on part pour des runs de 400 mètres où il faut enchaîner une dizaine de figures, précise le jeune homme qui s’entraîne toute l’année "à la maison", comprendre sur le Lot à Cajarc, non loin de la résidence familiale. Sociétaire du Club nautique de Cajarc, c’est là, dans le petit "Saint-Tropez" du Lot rendu célèbre grâce à des célébrités telles que Françoise Sagan, Georges Pompidou ou Coluche, que le rêve de Maxime a pris forme. Bien aidé, il faut le dire, par un père qui plus jeune, s’est passionné pour la petite planche.

Champion de France de BMX à 10 ans, Didier, 46 aujourd’hui, a, comme lui, toujours fonctionné à l’adrénaline. "Je suis natif de Montpellier, les sports nautiques se sont rapidement imposés à moi mais les études et mon premier boulot m’ont éloigné des vagues, se souvient le quadra qui découvre finalement le wake à Cahors puis à Cajarc. Non loin de la résidence familiale, Didier prend ses marques. Son fils n’étant déjà pas très éloigné des palonniers.

"Pour moi, le wake bateau, c'est la maison"

"Maxime est né en 2004. Je me souviens de la première fois que je l’ai pris avec moi sur la planche, entre mes jambes. Il devait avoir 4 ou 5 ans. L’après-midi, il était déjà quasi autonome." Depuis ce jour, Maxime ne s’est jamais éloigné du Lot bien longtemps. Ni de la base nautique où il s’entraîne deux ou trois fois par semaine. "Pour moi, le wake bateau, c’est la maison ! Pour le câble, je dois partir m’entraîner à Toulouse donc moins souvent !"

En parallèle, Maxime suit une scolarité somme toute très normale. "Je suis passé par le collège Voltaire à Capdenac. Je suis aujourd’hui en première S au lycée Champollion à Figeac. Je n’ai jamais eu de difficultés à l’école, donc ça va plutôt pas mal" sourit-il. Biberonné aux tricks, au slide et aux grabs, Maxime est un sportif complet qui passe aussi par mal de temps sur le trampoline familial pour mettre au point ses prochaines figures.

"J'ai l'impression qu'il n'a plus besoin de moi"

"À neuf ans, Maxime enchaînait déjà les sauts périlleux, se souvient Didier. J’ai vite été dépassé, plaisante le plus âgé du duo titré lui aussi - ça ne s’invente pas - du titre de champion de France de wake l’année de ses 40 ans. "C’est un sport que les vieux ne pratiquent pas, s’amuse Didier. Dans les catégories 18-30 et 30-40 j’étais largué. Mais à quarante ans, je me suis inscrit aux championnats de Franc et j’ai gagné alors que Maxime s’imposait aussi de son côté en moins de 14 ans : un souvenir incroyable !"

Si Didier s’est retiré depuis de la compétition, - il est quand même juge international sur les différentes compétitions - Maxime lui a pris son envol. "Je l’ai accompagné à ses débuts. Max avait besoin d’un coach mental, besoin de soutien. Mais aujourd’hui j’ai l’impression qu’il n’a plus besoin de moi."

Les derniers résultats en attestent. Sacré champion de France Open, l’Aveyronnais se projette déjà sur les prochains rendez-vous internationaux, mis en sommeil avec le Covid. Ses prochains rendez-vous, un stage à Paris avec l’équipe de France de Wake en préparation des Championnats d’Europe organisés en Normadie du 13 au 18 septembre.

Une occasion supplémentaire de se frotter au gratin de la discipline. "On s’entraîne toute l’année pour de tels rendez-vous. J’ai franchement hâte !"

"Faire les choses sérieusement mais toujours avec plaisir" : voilà sans doute l’injonction familiale que Maxime aura entendue le plus souvent. Un mantra qu’il balade sur tous les plans d’eau du monde.

Son palmarès

En wakeboard bateau

Champion de France Open - 2020

U18, Vice-champion du Monde junior et Champion d’Europe junior - 2019

1er aux Jeux Méditerranéen de Plage à Patras en Grèce - 2019

U15, Vice-champion d’Europe - 2019

U14, Champion du monde - 2018

U14, Champion d’Europe en 2017, 2016, 2015

U14, Champion national français en 2015 et 2016

En Wakeboard câble

U15, Vice-champion du Monde (Argentine) - 2019

U15, Vice-champion d’Europe (Allemagne)- 2019

U15, European Champion - 2018

1er au FISE Montpellier, en amateur

U15, 2ème au Championnat Français - 2018

U15, 3ème au Championnat Français - 2017

U15, 2ème au Championnat Français - 2016

Vainqueur des "Two Tower Tour" - 2016 en Open Division

2ème au Championnat national Français en Open division - 2017

Elu "Rider of the Year" de l’année 2016

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
L'immobilier à Capdenac-Gare

143000 €

Proche du centre-ville de Capdenac, dans un secteur calme, maison de type 3[...]

192000 €

Belle maison, avec un beau jardin clos, une dépendance, une cuisine d'extér[...]

395000 €

A découvrir, ancien moulin à eau du 18 ème siècle situé dans un écrin de ve[...]

Toutes les annonces immobilières de Capdenac-Gare
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?