Des salles de cinéma ou de théâtre abaissent leur jauge à 49 personnes pour éviter le pass sanitaire

  • Les multiplexes comme le CGR de Rodez privilégient la présentation du pass sanitaire.
    Les multiplexes comme le CGR de Rodez privilégient la présentation du pass sanitaire. Archives CP
Publié le , mis à jour

Selon nos confrères de Midi Libre,  des salles de cinéma de l'Hexagone ont décidé d'abaisser leur jauge à 49 spectateurs pour éviter de recourir au pass sanitaire étendu ce mercredi 21 juillet aux lieux culturels accueillant plus de 50 personnes.

Chaque cinéma est donc libre de recourir à ces deux options pour son public : soit par le biais du pass sanitaire, soit en abaissant la jauge en-dessous des 50 personnes.

Si certaines salles, comme les multiplexes, s'orientent vers l'option "pass sanitaire obligatoire", d'autres salles, comme celles d'art et d'essai ou les petits cinémas de village, pourraient être à même de recourir à l'option "jauge à 49 personnes". Voire 50 personnes, comme il en a été décidé "pour l'instant" à Millau pour le cinéma "Les lumières de la ville", selon l'édition millavoise de Midi Libre de ce mercredi. Selon son nouveau gestionnaire, Rémi Huissenot, tous les cinémas membres du Groupement de programmation des cinémas indépendants de France (plus d'une centaine de cinémas en France) ont décidé "de limiter la jauge" plutôt que d'instaurer le pass sanitaire obligatoire.

Quid des autres lieux culturels ? A Toulouse, relève France Bleue, "le théâtre du Grand Rond, qui est un des seuls à rester ouvert l'été à Toulouse, réduit ce mercredi 21 juillet, sa jauge de 120 à 49 places, pour être en dessous de 50 et ne pas demander aux spectateurs de prouver qu'ils sont vaccinés avec deux doses ou qu'ils ont un test négatif".

Des musées ou des salles de sport auraient également privilégié cette option plutôt que la présentation du pass sanitaire. Voire des parcs de loisirs, comme  Jump story, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), indique L'Indépendant. Et ce, après huit mois de fermeture...

L. R.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?