Auto : avec deux tiges dans la colonne vertébrale, Jean-Michel Da Cunha repilotera dès 2022

Abonnés
  • Jean-Michel Da Cunha rêve d'un retour gagnant.
    Jean-Michel Da Cunha rêve d'un retour gagnant. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Victime d’un grave accident au rallye du Rouergue, le 9 juillet, avec son copilote Jérémy Cenci, le Bozoulais Jean-Michel Da Cunha annonce déjà son retour à la compétition.

Leur premier rallye ensemble a failli être… le dernier. Au septième kilomètre de la première spéciale du rallye du Rouergue, le 9 juillet, entre Saint-Julien-de-Rodelle et Sébrazac, le pilote aveyronnais Jean-Michel Da Cunha et son copilote Jérémy Cenci ont été victimes d’un grave accident.

Opéré du dos pendant deux heures et demie le lendemain matin à la clinique des Cèdres, à Cornebarrieu, près de Toulouse, pour une lombaire cassée, et en convalescence pour environ six mois, le premier a accepté de revenir, hier par téléphone, sur ce traumatisme : « Chaque année, on est plusieurs pilotes à se dire qu’on passe un peu trop doucement dans ce virage. Cette fois, j’avais sous-estimé ma vitesse. Quand j’ai vu qu’il n’y avait pas d’échappatoire, j’ai pris le talus de face parce que si ça avait été sur le côté… »… Il ne serait peut-être pas là pour en parler.

« J’ai deux tiges de dix centimètres dans la colonne vertébrale que je vais sûrement garder à vie. Pour les enlever, il faudrait repasser sur la table d’opération dans un an, mais les douleurs post-opératoires sont tellement fortes, même avec de la morphine… Je n’avais jamais connu ça en 46 ans, c’est impressionnant. »

Impressionnant, comme sa volonté de remonter au plus vite dans l’habitacle alors que le Bozoulais est « installé dans une espèce de poche ». « Je n’ai pas eu le temps de m’inquiéter d’une éventuelle paralysie après la sortie de route, parce que j’ai vu que je pouvais bouger mes membres, raconte Jean-Michel Da Cunha. Le chirurgien m’a dit que j’avais perdu un peu de souplesse, mais pas une seconde, je n’ai pensé à arrêter ma carrière. Je m’étais préparé à ce que ça puisse arriver. Ma plus grosse hantise, c’est que mon copilote se blesse gravement à cause de moi. »

« On veut remporter la coupe de France »

D’autant que sa collaboration avec Jérémy Cenci, originaire de Grasse (Alpes-Maritimes), venait de commencer après sa séparation avec Sébastien Durand, qui était son binôme depuis de nombreuses années, car ils n’avaient « plus les mêmes motivations ». « Je n’ai eu que quelques côtes cassées, rassure Jérémy Cenci (25 ans). J’en ai pour six semaines de repos. Avant ce rallye, nous n’avions fait que des essais, mais on en avait été content. Il a manqué une course pour qu’on soit mieux préparé. »

Jean-Michel Da Cunha relativise, en se disant que ces blessures auraient pu arriver dans un contexte bien plus délicat : « La saison était tronquée à cause de la crise sanitaire, on n’avait plus participé à un rallye depuis octobre, on ne sait pas à quoi le calendrier de cette saison va ressembler… »

Pas de quoi remettre en cause son avenir aux côtés du copilote installé dans le Tarn. « Malgré l’accident, ça s’est super bien passé entre nous. Je ne peux pas donner précisément le prochain rallye auquel on va participer, mais l’objectif n’a pas changé : on veut remporter la coupe de France 2022, que j’ai déjà gagnée en 2019. On sera donc au départ de la première épreuve, en février, avec la Citroën C3 (sous la bannière du team CHL). »

Et du prochain rallye du Rouergue ? « On y sera aussi, assure Jean-Michel Da Cunha. On va travailler pour réaliser une performance qui effacera tout ça. » Jérémy Cenci conclut : « Le gagner après ce qui est arrivé, ce serait beau. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Bozouls

108000 €

Ancienne grange/étable de 140 m2 par niveaux sur une parcelle de 4 900 m2 e[...]

127000 €

A deux pas du célèbre site touristique géologique dit 'trou de Bozouls' et [...]

62500 €

Terrain de 728 m2 viabilisé et libre de constructeur dans un lotissement. I[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?