Pour repousser la maladie d’Alzheimer, lisez, écrivez, jouez…

  • Pour repousser la maladie d’Alzheimer, lisez, écrivez, jouez…
    Pour repousser la maladie d’Alzheimer, lisez, écrivez, jouez…
Publié le , mis à jour

Ecrire des lettres, jouer aux cartes, faire des puzzles… Garder un cerveau actif à un âge avancé permettrait de retarder (jusqu’à 5 ans) l'apparition de la maladie d'Alzheimer. Et la bonne nouvelle, c’est qu'il n'est jamais trop tard pour commencer à se lancer dans ce type d'activités.

Même à 80 ans, il existe des possibilités de retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Mais comment ? Pour le savoir, une équipe du Rush University Medical Center de Chicago a suivi près de 2 000 personnes âgées en moyenne de 80 ans. Aucune d’entre elles ne présentaient de signes de démence au moment du recrutement.

Au début du travail, les participants ont évalué, sur une échelle de 1 à 5, leur degré de participation à 7 activités (lecture, jeux de sociétés, jeu de dames, puzzles, jeux de cartes…). Ceux qui avaient une activité cognitive élevée avaient une moyenne de 4 points contre 2 pour ceux dont l’activité était faible.

Au cours de la période de suivi, 457 personnes ont reçu un diagnostic de démence. Celles avec un niveau d’activité élevé ont développé la maladie vers 94 ans, contre 89 ans pour ceux à l’activité faible. Soit une différence de 5 ans.

Notre étude montre que les personnes qui s’engagent dans des activités stimulantes sur le plan cognitif peuvent retarder l’âge auquel elles développeront une démence ", explique le Pr Robert S. Wilson, principal auteur de cette étude.

Mais ce n’est pas tout. Car après avoir conduit différents tests, les scientifiques ont aussi observé que ni l’éducation ni l’activité cognitive au début de la vie n’étaient associées à l’âge de l’apparition de la maladie d’Alzheimer. En clair, même à 80 ans, il n’est pas trop tard pour se mettre aux puzzles et autres jeux de société…

D’autres comportements à adopter

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques s’intéressent à la façon de repousser la maladie d’Alzheimer. Récemment, dans un article publié dans la revue the Lancet, des scientifiques avaient listé les facteurs de risque sur lesquels il est possible d’agir. A savoir :

  • Bouger au moins 30 minutes par jour ;
  • Arrêter de fumer ;
  • Contrôler la tension ;
  • Ne pas se fermer aux autres ;
  • Surveiller son audition
  • Surveiller son poids ;
  • L’alcool avec modération, etc
Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?