Quilles de huit : la sensation Guillaume Septfonds, nouveau champion de l'Aveyron en individuel

  • Guillaume Septfonds s’est imposé sur le fil. 
    Guillaume Septfonds s’est imposé sur le fil.  Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

L’Espalionnais Guillaume Septfonds a surpris tout le monde, y compris lui, en remportant, ce dimanche à Flavin, son premier titre de champion de l’Aveyron.

Jusqu’au dernier moment dimanche soir, à Flavin, on s’est demandé qui était le nouveau champion de l’Aveyron. Mais après de nombreuses minutes de flottement, la voix de Fernand Arguel, le Monsieur podium des quilles de huit, a mis fin au suspense.

Il y a eu de l’humour : "Guillaume, tu ne veux pas venir jouer à Magrin ?" Mais surtout de l’émotion… Parce que c’est le nom de Guillaume Septfonds (40 ans) qui est sorti des enceintes.

Surpris, l’Espalionnais a alors éclaté en sanglots dans les bras de son frère, Sébastien. "Avant la dernière partie, je pensais que Yohan Carvalheiro (Rodez) allait gagner puisqu’il avait sept quilles d’avances sur le deuxième (le Ruthénois Damien Calmels)", confie le vainqueur surprise, qui pointait à neuf quilles du premier avant les ultimes lancers et au 21e rang du classement des moyennes par partie avant le début de la journée (avec 51,5 quilles, alors que le premier, Philippe Acquier, licencié à Rodez, culminait à 53,27). Et dire que par équipes, il n’évolue même pas en Excellence, la catégorie reine, mais en Honneur. Dans un sourire, Guillaume Septfonds nuance : "Oui, mais on sera en première division l’an prochain !"

Celui qui a été le capitaine du club de rugby d’Espalion ("Je jouais talonneur, ou troisième ligne quand j’étais affûté (rires)") était venu à Flavin avec l’unique objectif de se qualifier pour les championnats de France individuels, les 7 et 8 août à Magrin, en terminant dans les 75 premiers. "Mais je préfère gagner les France par équipes (le 31 juillet et le 1er août à Rodez) en Honneur, c’est plus dans l’esprit des quilles. Aux individuels, tout se jouera encore sur une journée, donc je n’aurai qu’à prier pour que Gaël Martin soit encore auprès de moi ! (rires)"

Ce dernier est désormais surnommé "Le trèfle à quatre feuilles" par ses partenaires puisqu’il est souvent un porte-bonheur pour ceux qui jouent sur le même terrain que lui. "En 2018, j’étais sur le terrain de Romain Saret. Quatre ans avant, c’était sur celui de Jérémy Foucras et en 2013, je me trouvais aux côtés de Loïc Bastard. Tous ont alors gagné en Espoirs", sourit celui qui, comme les trois quilleurs qu’il a cités, joue à Colombiès.

Une autre surprise sur le podium

David Pouget (46 ans) est, lui, licencié à Huparlac, mais comme Guillaume Septfonds, il a créé la surprise en terminant deuxième, à deux quilles du vainqueur. "Lui monte, moi, je descends en Honneur avec mon équipe, se marre le Nord-Aveyronnais. J’avais juste pour objectif de conserver ma moyenne (50,611 avant la dernière manche, 46e du classement). C’est le deuxième podium de ma carrière en individuel : j’avais gagné en Espoirs en 1999."

Champion de France en 2017, Clément Layrac (Lunel, 33 ans), troisième avec 328 unités, était finalement le seul quilleur attendu sur le podium. Avec l’une de ses deux filles sur le dos, il confie : "J’ai des regrets sur le matin, où je me suis loupé. Quand j’ai vu que ça ne tournait pas comme je voulais, je n’ai pas sur garder mes nerfs. Mais mon objectif majeur, c’est de défendre le titre de champion de France par équipes avec les gars."

Yohan Carvalheiro (Rodez), qui veut le récupérer avec ses coéquipiers après leur succès en 2015, a, lui, encore plus de regrets après avoir terminé quatrième des championnats de l’Aveyron en individuel. "J’ai été en tête quasiment toute la journée, puis sur mes trois derniers coups, je n’ai fait que huit quilles…, souffle le Ruthénois de 39 ans. Mais bon, c’était une bonne préparation pour les France par équipes."

On a déjà hâte d’y être !

Féminines : Manon Ayral sacrée

"J’étais 10e aux moyennes, donc ça prouve bien que sur une journée, tout peut arriver." Dimanche, au lendemain de sa victoire à Sainte-Geneviève, lors des championnats de l’Aveyron en individuel, Manon Ayral (Lunel, 26 ans, photo) avait le sourire. Elle s’est imposée avec 203 quilles devant Roxane Delpoux (202, Le Piboul) et Lola Vidal (202, Trémouilles). "C’est une belle surprise. J’avais gagné en Espoirs il y a trois ou quatre ans, donc là, c’est mon plus gros titre", a conclu la vainqueur.

Vincent Naël
Voir les commentaires
L'immobilier à Flavin

650 €

Maison contemporaine de type 3, de plain pied, d'une surface de 70 m2, comp[...]

Toutes les annonces immobilières de Flavin
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?