Vulvite, cystite : à la plage, adoptez les bons réflexes

  • Vulvite, cystite : à la plage, adoptez les bons réflexes
    Vulvite, cystite : à la plage, adoptez les bons réflexes
Publié le

La plage, ce n’est pas que du farniente. Le sable fin peut aussi faire la part belle à de nombreux agents contaminants. Pour éviter les risques de cystite ou de vulvite auprès de votre petite fille, voici quelques conseils.

Sur la plage, ne laissez jamais votre petite fille sans maillot de bain. Pour l’asseoir ou l’allonger, utilisez toujours un drap de bain que vous laverez en machine après chaque utilisation au lieu de le ranger avec les affaires de plage.

Assise dans le sable, elle risque en effet d’être rapidement irritée, au niveau de sa vulve. Les médecins parlent de vulvite. Dans tous les cas, rincez-la bien à l’eau claire après un bain de mer ou des jeux dans le sable. Et mettez-lui un maillot sec de rechange.

Prévenir le risque de cystite

Au passage, adoptez la même stratégie. Avant de partir à la plage, glissez un deuxième maillot de bain dans votre sac. Vous le mettrez après la baignade, pour remplacer le maillot trempé. De cette façon, vous éviterez la prolifération de micro-organismes dans cet environnement à la fois chaud et humide.  Voilà en tout cas une excellente façon de prévenir la cystite, une infection urinaire susceptible de vraiment gâcher vos vacances.  De la même façon :

  • Rincez-vous à l’eau claire les maillots et autres serviettes pour ôter les restes de sable (à la plage) ou de chlore (à la piscine) ;
  • Choisissez un savon légèrement acide (pH 3 ou 4) pour votre toilette intime ;
  • Enfin n’abusez pas des douches : une toilette trop insistante déséquilibre la flore intime et peut favoriser les irritations !
Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?