Aveyron : le monde agricole veut s’ouvrir aux plus jeunes

  • Des visites à la ferme seront organisées pour les écoliers.
    Des visites à la ferme seront organisées pour les écoliers.
Publié le , mis à jour

L’association CoSE va nouer à la rentrée un partenariat avec l’Éducation nationale pour ouvrir les fermes des éleveurs aveyronnais aux classes des écoles primaires, pour mieux faire connaître leur pratique et faire tomber les préjugés.

Le monde agricole veut s’ouvrir à la jeunesse. Depuis un an et demi, l’association CoSE (Connaissances et compréhension élevage et société), travaille en lien avec l’Éducation nationale sur le projet Quatre saisons à la ferme, à destination des écoles primaires aveyronnaises. Le but : "faire venir les élèves dans les exploitations sur deux périodes de l’année, pour qu’ils puissent voir comment évolue la ferme", explique Germain Albespy, président de CoSE. L’association, qui a pour but de renouer le lien entre la société et le monde agricole, et notamment l’élevage, profite ainsi de ce partenariat avec l’Éducation nationale pour apprendre aux enfants, surtout des CP et des CE, de manière ludique, les réalités du monde de l’élevage, d’où vient ce qu’ils mangent, et leur faire connaître les différentes activités agricoles.

Quatre classes pilotes

Si l’opération ne commencera qu’à la rentrée prochaine, quatre classes pilotes ont déjà pu expérimenter ces visites à la ferme. Découverte de la mise bas, ateliers sur les bâtiments de la ferme, le devenir des produits, mais aussi la découverte des machines, la traite, le cycle des plantes… "Les élèves ont été enchantés, et le fait de les faire venir deux fois, dans la même exploitation, avec les mêmes intervenants, ça crée aussi une proximité", souligne Pauline Gayrard, animatrice lors de ces visites. Et si ces visites se veulent ludiques, elles sont aussi et surtout pédagogiques. "C’est un travail bâti avec les enseignants et qui colle avec les programmes scolaires, explique Germain Albespy. On apprend plus facilement le programme quand on vient sur place. Cela leur permet de se construire leur propre raisonnement et leur propre vérité".

"Il faut remettre de la réalité dans ce que les gens voient"

Car cette expérience est aussi une occasion pour le monde agricole de balayer les idées reçues sur leur métier. "Il n’y a pas un désamour, mais peut-être un éloignement de la population, par rapport à tout ce qui est montré. Il faut remettre de la réalité dans ce que les gens voient, explique Germain Albespy. Pour cette opération, l’idée c’est d’amener les enfants dans les fermes à proximité de chez eux, là où ils passent tous les jours sur le chemin de l’école. Pour qu’ils puissent aussi dire à leurs parents : "dans cette ferme, je sais comment ça se passe"".

À la rentrée, le projet Quatre saisons à la ferme sera officiellement sur les roues. Et s’il s’adresse principalement aux CP et CE, celui-ci pourrait "s’élargir" à d’autres classes, s’il trouve son public.

Lisa Puechagut
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

450 €

APPARTEMENT TRAVERSANT AVEC BALCON SUR LES DEUX CÔTES, TRES BELLE VUE A L'A[...]

275 €

RODEZ - STUDIO récent dans un immeuble de standing en coeur de ville compre[...]

246 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale (avec u[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?