Pass sanitaire : dès le 9 août, il faudra montrer patte blanche dans les bars, restaurants et cafés

  • Il faudra montrer patte blanche dès le 9 août.
    Il faudra montrer patte blanche dès le 9 août. Reproduction Centre Presse -
Publié le

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement a annoncé ce mercredi la date d'entrée en vigueur de l'extension du pass sanitaire.

Le porte-parole du gouvernement a indiqué, à l'issue du Conseil des ministres ce mercredi 28 juillet, que l'extension du pass sanitaire aux cafés, bars et restaurants, y compris en terrasse, entrerait en vigueur le 9 août, sous réserve de sa validation par le Conseil constitutionnel dont la décision est attendue le 5 août, rapporte L'Indépendant. Il sera également exigé à l'hôpital, hors urgence.

Le texte voté par le Parlement a exclu les centres commerciaux de son champ d'application.

Gabriel Attal a néanmoins rappelé que la première semaine de son application serait une "semaine de pédagogie" au cours de laquelle les contrôles feront preuve d'une certaine tolérance.

Comme annoncé ce mercredi matin par le ministre des Transports, le pass sanitaire devrait également concerner à cette même date les vols intérieurs, les trajets en TGV, Intercités et trains de nuit. Pour le transport ferroviaire, les contrôles seraient "massifs" mais "pas systématiques", a-t-il ajouté.

L'état d'urgence sanitaire décrété dans trois territoires

"Nous avons décidé de déclarer l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélémy", a annoncé Gabriel Attal ce 28 juillet. "Cela entrera en vigueur à minuit afin de prendre toutes les mesures sanitaires" nécessaires pour soulager les services hospitaliers, a-t-il précisé.

"En Guadeloupe, seul 15 % de la population est complètement vaccinée", alors qu'à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, "le taux d'incidence atteint 1.714 cas pour 100.000 habitants", a-t-il souligné.

Le porte-parole du Gouvernement a également précisé que "la corrélation entre le nombre de contaminations et nombre d'hospitalisations est deux à trois fois moins importante que dans les vagues précédentes".

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?